"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #105 (10 janvier 2009)

 

Bonjour chers amateurs de lutte,
         

J'espère que vous allez bien , enfin par la présente , je veux en mon nom personnel vous souhaiter une très belle année 2009 rempli de travail , de bonheur et de santé; pour continuer sur une note positive, prenez des résolutions que vous tiendrez pour la prochaine année soit des engagements envers vous-même qui vous seront profitables, valorisants enfin qui vous apporteront de la fierté accompagné de dividendes; je parle d'entraînement, de cesser de fumer ou du moins que de faire une bonne action par journée.

 

Aussitôt je vous invite "sous la tente" toujours en grand nombre afin de discuter de toutes sortes de choses mais qui se terminera encore avec de la lutte.

 

 

 

En premier lieu, je veux vous dire que j'ai repris mon déneigement de boîtes postales à Cap- Rouge; effectivement dû au désastreux hiver de l'an dernier et l'absence de bonus ($$$) pour un travail de deux hivers dans un (565 cm de neige), je m'étais promis que le premier jour de novembre, j'attendrais de pied ferme le contracteur Premier de Postes Canada.

 

Dans ce second travail que j'ai depuis 11 ans, le Gouvernement du Québec m'a aidé cet hiver en dorlotant tous les assistés sociaux aptes au travail car comme déjà dit, j'ai fait un prix pour ne pas y aller et le contracteur ne trouvant personne même par le biais des journaux et autres n'a pas eu le choix de se retourné vers moi et avec le léger prix de l'essence que nous avons présentement, mon hiver sera très rentable . Merci M. Charest et M. Hamad. 

 

 

 

Ouais ça fait deux mois et quelques qu'à part mon travail de constable dans les Cours Municipales, que je suis affecté à la grève des Magasins Maxi de la région de Québec et dans mon cas, celui de Montmagny situé dans le Centre D'achat de l'endroit. Comme dit tantôt depuis le 26 octobre que j'y suis de 36 à 48 heures par semaine, j'observe les gens; pas mes grévistes mais tous les autres et c'est incroyable le manque de civisme, de courtoisie bref tout le monde se calisse de tout le monde.

 

Les grèvistes eux savent vivre, pas un a été déplaisant envers moi ; ils font leurs temps au froid et se battent pour de meilleurs conditions et je les approuve à 100% étant moi-même un grand syndicaliste.

 

Depuis que je suis ici debout dehors ou assis dans mon auto, mon regard est axé sur le comportement des gens et je résume: des jeunes "fond de culottes à terre " et calottes sur la tête roulent à 80 km et font du slalom sur le stationnement, pleins de personnes en santé se stationnent dans les endroits pour handicapés, d'autres encore sur ceux des femmes enceintes, des gros pick ups se garent drette en avant des portes du Centre Commercial et disparaissent en dedans, plein de personne fument entre les deux portes à -20, d'autres qui fument dans leurs autos avec leurs enfants à l'intérieur.

 

Tout le monde veut être "parké" dans le magasin, personne veut marcher, certaines gens que je vois peuvent faire le tour du stationnement trois fois et attendre 15 minutes pour ne pas marcher et le problème est partout car même au gym où je m'entraîne, il y en a qui voudrait avoir leurs autos à côté de la cage à squat et qui vont faire 30 minutes de tapis roulant.

 

Comprenez-vous de quoi à ça ?

 

Donc ce 23 décembre dernier au matin vu que les grévistes de Maxi ont congé de piquetage pour deux semaines et que je n'ai rien à surveiller, je me suis dit: "Aujourd'hui et demain le 24, je me déguise en "Heel" et en "Face" et je travaille au bien de la société".

 

Dans mon 12 hrs mardi le 23, j'ai empêcher à une quantité incroyable de personnes de se stationner en avant des portes du Centre Commercial qui obstruaient en même temps l'accès aux chaises roulantes, j'ai laissé libre au complet les 8 places de stationnement pour handicapés, les 4 places pour femmes enceintes, j'ai invité une dizaine de personnes à aller fumer "leurs misères" dehors au froid, un autre mec qui était juste aller au guichet de la banque Nationale, cigarette au bec; j'ai aidé plusieurs personnes âgées ou infirmes à se déplacer jusqu'à leurs autos; aidé une dame à entrer également une marchette dans son véhicule dû à sa fille qui était infirme pour la vie après quoi j'ai remis un trousseau de clés égaré à son propriétaire.

 

Là -dessus j'ai fait appel à la SQ à trois reprises, de un pour un délit de fuite car une femme avait reculé dans la portière d'une belle Pontiac Vibe flambant neuve et a sacré son camps (j'avais eu le temps de prendre son numéro de plaque). Cependant le propriétaire de l'auto à son retour qui ne demandait pas une chose pareille avant Noël, m'a remercié sincèrement pour ma vigilance.

 

Plus tard un autre "colon" avec son véhicule passé date s'est stationné sur les "handicapée" en prenant la place de deux.

 

" Monsieur si vous n'avez pas de vignettes, vous devez vous stationner plus loin SVP"

 

"Va dont chier toué"

 

"Ah merveilleux"

 

Je fis *4141 sur mon cell et pas 5 minutes plus tard, une policière de la SQ s'amena et me remercia pour le délit de fuite en disant qu'ils avaient les coordonnés de "la coupable".

 

En grafignant le ticket de $135. pour stationnement prohibé, mon "colon" s'amena à toute vitesse en maugréant assez fort et la policière lui demanda ses papiers en quoi l'immatriculation était invalide. Tiens $300. de plus et la remorque fut appelée. Le mec en question dû repartir en taxi après que la policière s'était informé si il était capable de payer la course. Je me suis dit, la prochaine fois, tu m'enverras pas chier, colon.

 

Un autre plus tard, un gros Dodge Ram vient se stationner en avant d'une pancarte "future Maman". Un gars bien droit, bien en santé y sort.

 

"Bonjour Monsieur , êtes-vous enceinte ? tout en lui montrant le panneau".

"C'est-tu une claque sur la gueule que tu veux " me dit-t-il.

 

"Pourquoi vous me répondez comme ça; vous avez l'air en pleine santé, vous avez pas honte de prendre la place d'une dame qui en aurait besoin donc je vous invite à aller poser votre magnifique camion plus loin"

 

"Calisse je vais aller ailleurs"

 

Il partit en trombe et ça tient d'un miracle si il n'a pas frappé personne.

 

Pour terminer vers 19:00, j'ai rappelé la SQ pour leurs signaler qu'un gars d'une cinquantaine d'année avec voiture immatriculé ... partait vraiment ivre du resto-bar Hagar situé à 100 pieds du Maxi; ils l'ont intercepté à 3 km de là.

 

J'ai terminé mon quart à 20:00. Voilà ce fut ma journée, exténué je veux dire mais je crois que j'ai rendu service à plusieurs personnes et j'étais fatigué mais c'était de la belle fatigue.

 

Vous savez, un gars qui arrive avec son auto tout enneigé encore avec aucune vision sur la route et qui à destination range celle-ci sur un endroit réservé aux infirmes, je peux-tu vous dire que je suis persuadé  à 100% que sa vie est un fouilli indescriptible dont il n'a plus aucun contrôle.

 

Dans cette journée du 23, j'ai reçu une tonne de merci, quelques bêtises mais le public en général a apprécié avoir "une présence" identifié. Le lendemain le 24, j'avais l'intention de refaire la même chose jusqu'à la fermeture à 17:00 mais la gérante du Centre Commerciale est venu me voir dehors et m'a demandé de demeurer dans mon auto, de faire seulement ma job (de surveiller une bâtisse vide avec aucun grévistes) et de laisser aller le monde de peur qu'ils aillent magasiner à Lévis ou Québec.

 

Voilà pendant que j'écris ces lignes, il est 11:20 du matin ce 24 décembre, je suis confortablement assis dans mon auto à vous parler et pour entrer dans le Centre Commercial de Montmagny, il vous faut contourner 4 voitures qui sont stationnés devant les portes; les places d'handicapés et des Futures Mamans sont pleins de non-vignettes et attendez un instant, incroyable mais un couple veut entrer dans le Maxi avec leurs sacs autobiogradables.

 

" Oui Monsieur , Madame est ce que je peux vous aider"?

 

"Je veux entrer chez Maxi c'est pas ouvert"

 

"Monsieur ça fait deux mois que c'est en grève , étiez-vous en prison tout ce temps là"?

 

"Non j'étais à l'asile"

 

"C'est pas mal la même chose"

 

Tabarnak le monde ne lise pas et ne sont pas informés, c'est marqué partout ici " en GRÈVE" et ce qui est dangereux dans notre société, c'est à eux que nous demandons de voter.

 

Vous savez, lorsqu'on a un uniforme sur le dos, le pouvoir est rehaussé mais le pas de recul est grand au point de vue parole.

 

 

 

Pour revenir à la lutte, vendredi le 19 Décembre dernier, je suis allé faire un show d'animation dans l'Ouest de Montréal soit dans le Vieux Montréal sous l'invitation de Marc Blondin d'où j'ai été très bien traité et ce avec PCO et Sylvain Grenier. Un genre de party de Noël avec buffet composé de 300 personnes, soit des gros amateurs de lutte du temps, bref on s'est bien amusé; Sylvain Grenier a perdu et moi et PCO l'avons passé dans une table sur le coup de 21:00.

 

Mais pour commencer, moi qui a horreur du Centre-Ville en auto avec ses nombreux bouchons de circulation, Brick Crawford m'avait dit: "Rends-toi en avant de Place Versailles soit au métro Radisson et il y a un immense stationnement public gratuit".

 

Ben oui c'est merveilleux et il y en a plusieurs comme çà dans les extrémités de la ville en plus des trains de banlieue.

 

Pourquoi le monde s'en vont avec leurs autos au Centre- Ville ?

 

Pour $2.75 j'ai descendu en 30 minutes au métro Square Victoria ensuite une petite marche d'un demi-kilomètre au froid avec ma valise de lutte sur roulettes, c'est seulement de santé en plus je suis un lutteur.

 

En arrivant à l'endroit précis, ma première question à Marc Blondin fut: "Comment ça s'annonce pour le 27 au Centre Charbonneau"?

 

Il regardit par terre en me disant: "Je suis inquiet et je pense qu'on s'est trompé en tout cas j'espère que ça va débloquer. Je travaille pour RDS et ils ont fait passer Jacques Rougeau à l'anti-chambre , celle là j'ai bien de la misère".

 

Je lui dit :" Jacques Rougeau ne t' enleveras pas un seul billet car ce n'est pas la même clientèle". Mais dans le fond de moi-même, ça serait mieux si il n'y aurait que TOW ce soir là car personne ne peut rivaliser avec Jacques Rougeau ; il est Dieu de sa profession enfin tout le monde dans les médias se l'arrachent mais depuis qu'il n'est plus sur la grosse TV (WWE, WCW)  il aurait pu sombrer dans l'obscurité comme son frère Raymond ou Ricky Martel comme exemple; bien non sa grande passion et sa détermination aidant ont fait qu'il a choisi de rester "over" et après 20 ans, la "heat" est encore sur lui et je vous dis que le meilleur est à venir pour lui tandis que nous c'est presque la déchéance qui nous attends et arrêter de vous péter les bretteles avec vos 100 personnes par mois ou au deux semaines .

 

Pour en revenir à TOW , il y a eu un manque de publicité comme le Journal de Montréal cat TOUT LE MONDE en partant du BS au plus riche, s'arrachent ce quotidien et j'entrevoyais dans la dernière chronique une foule de 800 personnes et c'est peut-être ce nombre qui a été vendu mais une chose est certaine, c'est que ce gala aura été quelque peu rentable car à part le building et quelque pay off  (plusieurs luttaient pour rien), il n'y avait pas grand dépense pour un gala d'envergure car lorsque je parle d'endroits qui peut contenir 2,000 personnes et plus , c'est de l'envergure.

 

Pour la carte , elle était bonne sur papier dans n'importe quel salle au Québec ou petit arèna de quartier mais lorsqu'on parle du Centre Bell, de l'Auditorium de Verdun, de l'arèna Maurice Richard, du Centre Pierre Charbonneau, il faut pas que tu veilles trop tard avec des petits lutteurs aussi bons soient t-ils car tu as un public qui ne se déplacent que pour les gros évènements dans ces gros endroits et eux ne sont pas éduqués à ce qu'on nous prêchent depuis une dizaine d'années et pour eux des lutteurs, c'est ce qu'ils voient à la télévision.

 

Ce sont tous des très bons lutteurs qui meublaient les quatre premiers combats de TOW et je les auraient tous pris à la CCW au Centre Mgr Marcoux mais pour aller au Colisée Pepsi de Québec, non et il aurait fallu que je sorte des $$$ et des interurbains sur mon téléphone. Dans un gros endroit, il faut que tu laisses tomber les sentiments, le booking de chums et les échanges de services pour diminuer le poids des enveloppes et c'est possiblement l'histoire de la première partie de ce gala qui reste pour moi, un d'envergure car quelqu'un a osé dans cette aventure, quelqu'un a pris des risques, des risques de gagner ou d'avoir l'air fou. Hernandez n'y était pas; un pay off de moins mais le combat était moins bon mais TOW s'en est bien sorti quand même et le prochain sera déterminant.

 

 

 

Ya t-il quelqu'un qui a la grippe ici dans ma tente aujourd'hui soit une forte grippe d'où vous vous sentez vraiment faible avec pleins de frissons sur tout le corps ?

 

Ah oui toi tu es fortement grippé donc combien de temps pense-tu être beaucoup mieux ou enfin pour pratiquer un sport ?

 

Demande à Madd Dog le lutteur de Québec, je crois qu'il peut t'aider et je m'explique: Justement en arrivant à Montréal le 19 décembre dernier vers 16:30 pour la soirée d'animation à Marc Blondin, Madd Dog me téléphona sur mon cellulaire et d'une voix affaibli, il me demanda: "Salut Sunny , as-tu un numéro de cellulaire pour rejoindre Razen ou "lui" ou bien "lui" "?  Non Martin ( Madd Dog), je suis sur la route à Montréal et je n'ai rien sur moi car mon livre est à la maison". Je suis malade Sunny, je suis pas capable d'aller lutter ce soir à Pont- Rouge car je me sens faible, j'ai la grippe".

 

"Regarde Martin, rends-toi sur place pareil et dis leurs que tu es malade et que tu es incapable de lutter, peut-être tu ne feras qu'un micro et tu partiras, anyway les gars vont bien voir que tu es dans un état lamentable".

 

"Ouais mais ils ne voudront pas me payer pour çà ".

 

"Ben oui les gars sont corrects, ils vont te dédommager quand même, écoute Carl Leduc est déjà allé jusqu'à Jonquière (JCW) pour dire qu'il ne luttait pas (1000 KM aller-retour) donc vas juste faire amende honorable si tu ne peux rejoindre personne, salut Martin et prends soin de toi "

 

Vous savez j'aime beaucoup ce gars là et j'en avais pitié de le sentir malade et avoir été à Québec et vu qu'il demeure à 1000 pieds de ma maison, j'aurais été le soigner comme je peux le faire avec ma blonde. Deux jours plus tard j'ai su qu'il avait été absent du gala de la NSPW du même soir mais la peinture dans le vestiaire de la R2W m'a conté que le lendemain soir, Madd Dog avait bel et bien lutté à cette fédération et qu'il semblait tout à fait normal. Bizarre quand même.

 

Un lutteur de Québec cette fois me dit :" Ah Madd Dog ça lui tentait pas de lutter Vendredi à Pont- Rouge ".

 

"Non je ne te crois pas " lui dis-je , "Madd Dog c'est mon chum , je le connais depuis 9 ans et en plus d'avoir le coeur sur la main et d'être d'une sensibilité extrême , il est une personne honnête dans la vie et j'admire ces rares personnes qui nous restent en 2008 surtout dans la lutte et en plus je te rajouterai que ton histoire ne tient pas car tu dis qu'il n'aurait pas voulu lutter à la NSPW qui est rémunéré un peu et l'aurait fait bénévolement le lendemain . Non ça ne tient pas et salut on se rappelle car j'ai un autre ligne ".

 

Entretemps j'ai rencontré mon médecin de famille au magasin "l'entrepôt du hockey" de Québec et je lui ai demandé combien de temps qu'une grippe peut durer . :" 4 à 5 jours tout dépendant des soins apportés mais le secret c'est de boire beaucoup d'eau et de te reposer car il n'y a pas de miracle, une grippe, faut que ça fasse son temps " Voilà donc là je nage en plein mystère.

 

Une chose est certaine, lorsque je serai malade de grippe ou de fièvre, j'appellerai Madd Dog et je vous invitent à faire de même .

 

Je suis très rarement malade et lorsque j'ai la grippe, oui je bois beaucoup d'eau, je me bourre de vitamines aux deux heures, je prends du sirop Bénylin (tout en un) , du Nyquil, des tylénols extra-fortes  un collier de Vicks autour du cou, je me frictionne à l'antiphlogistine, des bains saunas, je bois du Néo-Citran extra-fort au citron et une pilule pour dormir et en deux jours ça peut marcher mais pas pour lutter, non je ne crois pas.

 

Vous savez suite à cette histoire , si je fais un recul de 6 à 9 ans , j'avais déjà entendu que Ludger Proulx, le grand Maitre de la ICW de Montréal avait une emprise, un magnétisme sur ses lutteurs tel un gourou ou une secte, oui plusieurs l'avaient entendu celle-là mais là présentement je suis porté à croire que M.Drapeau à la R2W possède ce don, cette force morale, qui dans la lutte est un atout.

 

 

 

L'autre jour au dernier gala de la UEW d'où c'était la première fois que je me produisais pour eux au Centre Horizon , j'ai demandé à un lutteur :" Yé où Scott Matrix , il ne lutte pas ici pourtant c'est tous ces chums qu'il y avaient au gym Extrême et je ne le vois pas sur les cartes de la R2W non plus ".

 

Le gars me répondit:" Regarde en dessous du lit à Radikal Rage et tu le trouveras là ".

 

C'est bien vrai car vous remarquerez que partout où Rage est booké, Matrix est en dessous de lui. Ça pas changé et même chose pour Twiggy, il suit Kevin Steen dans sa valise et dans les années 60 et 70, lorsque tu voulais avoir le Sheik, tu devais prendre Mike Loren.

 

J'entends aussi que ça va pas bien à la IWS car le Scratch de Laval ne se remplit plus . Je trouve ça bien dommage car chaque fois que j'y suis allé soit en 2002 et 2003, jamais je n'ai été déçu et les lutteurs se défonçaient et livraient à merveille. J'ai déjà vu des line-up attendre une couples d'heures pour y entrer certe  je ne crois pas que Manny en restera là; il rebondira avec quelque chose, j'espère pour les fans de la IWS.

 

 

 

Sur une note encore plus triste , j'ai eu vent de très bonnes sources que certains lutteurs au Québec qui sont d'âge majeur avancé passaient beaucoup de leurs temps à "chatter" avec des petites admiratrices de 15 , 14 , 13 et même 12 ans et souvent ça pouvait "sortir" de l'ordinateur.

 

Tabarnak les gars, faites attention à ça. Jouer pas avec le feu, tout se sait dans la lutte et encore plus lorsque tu es calculé comme une vedette de fédération.  Attendez pas qu'un parent ou autres porte plainte car en "dedans" vous allez faire du "temps " sur la "protect" mais avant cette union des artistes (protect), tu passes une couple de jours avec la population normale et là ce sera du "temps dur " car ce délit ne passe pas en prison, même les gardiens ferment un peu les yeux là-dessus.

 

Laissez les "pals" comme vous vous plaisez à les nommer s'épanouir avec des personnes ayant les mêmes expériences de vie au lieu de les manipuler et les promoteurs de fédérations seraient supposés de veiller à ça, tout comme Pat Girard le faisait aux Loisirs St-Jean-Baptiste. Même si les parents n'ont pas toujours le temps de surveiller leurs jeunes filles, ils ont le droit de penser qu' elles sont en sécurité dans nos salles de lutte donc un conseil du Grand Chef car je vous aime bien, cessez ça tout de suite pendant qu'il est encore temps et croyez-moi lorsque je vous dit que j'aime mieux parler de vos prouesses sur le ring que de votre côté pervers.

 

 

 

Pour aller un peu vers le Saguenay, ceux qui se demandaient si Davey Lawless faisait vraiment un retour à la lutte , eh oui c'est bien vrai . Mon Kid a tout d'un coup eu un coup de foudre avec le ring et il est allé à Montréal pour se procurer une paire de bottes.

 

Jamais je ne l'ai vu si motivé et j'espère qu'il ne me fera pas mentir; avec la shape qu'il a présentement doublé de la détermination qu'il l'habite, la JCW de Jonquière sera plus que gagnante.

 

Dans un même temps, je fus agréablement surpris , je m'en suis réjouis car dans la vie si tu n'as pas de passion et d'objectif, tu n'es qu'un tube digestif ou inerte dans une coquille .

 

Le côté négatif de la chose c'est que j'ai peur des vilaines blessures car dans la lutte d'aujourd'hui, c'est pas évident et souvent dans des risques mal calculés.

 

Davey a une très bonne job chez Intercar à Jonquière car il est mécanicien diesel classé A et il a besoin de ses deux bras et ses deux jambes pour gagner sa vie donc je voyais un peu sa relancée sur le ring d'un mauvais oeil . Mais après tout si il n'aime pas la lutte autant que moi au même âge , il sera sauvé car que voulez-vous il n'a pas connu beaucoup d'autres choses de moi . Je suis vraiment fier de lui.

 

 

 

Hannibal Nicholson commence t-il à gratter le fond de ses poches pour organiser des shows de lutte ou bien son aventure loufoque tire t-elle à sa fin ?

 

Je crois que choisir n'importe lequel de ses deux options et je gagnerais. Est t-il qu'à débooker des lutteurs à la dernière minute qui eux se sont engagés à être présent et ne pas prendre d'autres choses le soir convenu , fait promoteur de fond de cour et j'espère que Devon Nicholson sait qu'une réputation dans notre domaine s'effrite très vite.

 

Pour la dernière, je veux dire la "classique " du Bogey's, c'est pas la faute des lutteurs si les assistances n'y sont pas; ceux-ci ont acceptés de "travailler" bénévolement ce même soir car ils ont à coeur ce qu'ils font et en même temps, ils respectent leurs engagements.

 

Moi aussi je suis "old school" et j'ai trippé fort sur ces vieux lutteurs car j'ai lutté avec la plupart d'eux mais forcé d'admettre avec rancoeur que ça ne livre plus et ça n'attire plus grand chose .

 

Plusieurs de ces anciennes vedettes sont fauchés et ont le cul sur la paille car ils ont toujours cru qu'ils seraient des tops en dépensant sans compter et laissez moi vous dire que des gars comme Brutus Beefcake, Greg Valentine, Jim Neidhart, Scott Hall, Fatu ont fait de l'argent dans le temps que l'argent était bonne mais aujourd'hui avec tous 40 livres en trop et ne plus avoir aucun souvenirs d'un gym, ces gars là me font pitié.

 

La grosse majorité n'ont pas investi dans rien et ne savaient faire autres choses que de lutter, foirer et se lever à midi.

 

Il y a déjà eu un temps où les lutteurs gagnaient plus d'argent que les joueurs de hockey et de baseball comme dans le temps de Grand Prix au début des années 70 et la WWF des années 80 et 90 . Ben oui Yvon Robert gagnait 20 fois plus que Maurice Richard, Dino Bravo faisait le double de Guy Lafleur mais aujourd'hui quel lutteur fait le salaire d'Alex Kovalev ?

 

 

 

Il y a deux semaines, je fus capté par un sujet sur la crédibilité de la lutte et c'est bon de voir que plusieurs personnes prennent à coeur la cause de la lutte au Québec et en Ontario.

 

En lisant très attentivement les différentes répliques sur la "pauvreté", le non-sérieux et la facile accessibilité à notre sport, enfin toutes les réponses sont bonnes, mais ça prendra pas mal plus que ça pour que l'effet de tous nos intervenants fasse mouche.

 

Effectivement comme déjà dit, la dernière réponse appartient au Gouvernement et lui seul peut trancher sur notre débat, pour le reste nous pouvons toujours engraisser les forums de plusieurs pages encore, mais ce n'est que de l'énergie positive de dépensée pour quelques choses que les plus vieux ou anciens vrais amateurs savent déjà.

 

Le gars de l'Ontario, soit Mc Allister, (s’il est quelqu'un en dehors du ring) pourrait avoir plus de chance dans son patelin que n'importe qui ici au Québec car l'Ontario a toujours été plus à l'écoute des gens sur le sport et sur tout, enfin les lois sont plus rigides.

 

Juste le fait d'en parler fait qu'il y a une lueur à l'horizon et que peut-être quelque chose de positif viendra à éclosion un jour prochain, mais le problème aussi est que nous ne prenons pas beaucoup de place dans la société.

 

Sur le même sujet, juste pour faire un petit recul dans les années 70 et 80, pas n'importe qui devenait lutteur car ce mot "lutteur " voulait dire beaucoup; c'était un grand mot crédible, respectueux qui faisait tourner des têtes.

 

Édouard Carpentier, Maurice Vachon, Johnny Rougeau, c'étaient des Dieux; aujourd'hui on les ridiculisent.

 

En 70 et 80, si tu voulais lutter dans la "grosse office" et que tu pesais 160 livres, on te répondait d'aller "faire des poids" (C'est ce que Dino Bravo m'a dit en 1983 à 203 livres).

 

À la lutte Grand Prix dans le début des années 70, si tu arrivais "shapé " un peu avec le "cash down" de $1,500. (c'était de l'argent dans ces années là), tu prenais des bumps, oui que des bumps sur des tatamis pendant les trois premiers mois après quoi on te faisait faire de la lutte olympique toujours sur les tatamis après quoi 6 mois plus tard, Maurice Vachon et Gilles Poisson te "strechaient" un peu juste pour voir ... Là tu étais prêt et mûr à apprendre quelques prises de lutte professionnel et ton cadeau était que tu avais le droit de monter sur le ring et si tu étais talentueux et charismatique, tu pouvais faire ton premier combat après 18 mois, tout ça sans rien savoir de personnes car c'était du grand KAYFABE.

 

Ton premier 6 mois, la lutte c'était vrai et tu mangeais ton pain noir très durement après ça tu "apprenais" donc c'est pour cette raison que les plus vieux ne parlaient pas car tu as des dûs à gagner et à ne pas oublier que les vestiaires de lutteurs étaient barrés à double tour. Kayfabe et tout ce qui est mystérieux, enfin ce que le monde ne sait pas ou ne voient pas, ATTIRENT.

 

Juste au Centre Paul Sauvé de Montréal dans les années 80, pas un gars de l'école de lutte n'y entrait, aucun gars de la sécurité, aucunes femmes, personne n'y avait accès autant du vestiaire "face" ou de l'autre côté de l'aréna celui des "heels".

 

Seul Réal Pigeon et le petit Maurice étaient "vaccinés" et pouvaient faire la navette mais encore là, ces deux gars là ne cherchaient pas à voir ou à savoir.

 

Aujourd'hui, ah oui aujourd'hui, je vais vous dire que tout le monde l'a trop facile, tout le monde sait tout et comme exemple, un fan après qu'il a été fan pendant 3 mois, devient bénévole et après un autre 3 mois, devient gérant, ensuite après juste un autre mois, il frappe le "top" et prends des bumps dans le feu de l'action pour devenir le booker et dire à tout le monde de son entourage et à la job que la fédération lui appartient après quoi lorsque le vrai boss le mets dehors (car il n'écoute plus), là il va ouvrir sa fédération.

 

C'est comme ça que ça marche mes chers lecteurs et il est trop tard pour en parler et je suis content que vous en faisiez mention, mais encore une fois, il est trop tard, c'est fini la lutte, c'est terminé la période du respect depuis que la moitié des spectateurs sont plus gros que les lutteurs et les petits lutteurs n'aimeront jamais les gros et c'est réciproque.

 

Les bonnes salles ont 100 payants dont la moitié sont de la famille et des proches et ceux qui ont la ceintures se croient Hulk Hogan et rient d'Édouard Carpentier et de Johnny Rougeau. C'est rendu d'la marde la lutte. Qui est le Messie qui redressira tout ça ?

 

 

 

Pour terminer, j'ai une prière pour Jacques Rougeau ou enfin une confession.

 

La première  fois que je t'ai vu Jacques, tu avais à peine 14 ans soit en 1974 et tu étais venu comme "défendre" ton père sur le ring et Tarzan "la bottine" Tyler t'avais "slamé" et donner un coup de pied tout ça en pleine télévision. Quel drame dans le temps et c'était le début de la passion pour toi.

 

Ensuite je t'ai revu en 1980 dans le même vestiaire que moi soit à l'aréna de St- Ambroise au Saguenay alors que tu te frottais à Réal Duplessis.

 

Quel look tu avais, le charisme et tout et j'avais même vu ce soir là Édouard Carpentier te regarder du coin de l'oeil jalousement. Ensuite ton talent, ce même charisme, ton physique, ton micro et ta détermination ont fait que tu as eu une illustre carrière et même si tu n'aurais pas porté le nom de Rougeau, tu aurais été aussi bon, aussi talentueux avec le même charisme, le même physique et le même micro et je sais que ces années précédents 1980, tu as souffert en Louisianne, en Alabama, en Floride et au Mexique. Là le nom de Rougeau n'y était pour rien et tu as gagné chèrement tes dûs.

 

Je suis prêt à dire que ton oncle et ton père ne t'ont pas tout donné dans le bec car tu as travaillé fort et tu en a levé des barres au gym.

 

Nous avons un peu voyagé ensemble au Québec et en Ontario et je me rappelle comme tu étais "down" juste avant un "trip" de 10 jours en Abitibi et en Ontario, tout ça loin de ton bateau. Tu me surnommais "Doulc" et je te faisais toujours rire lorsque tu étais triste dans mes expressions de bleuets.

 

La dernière trip que j'ai fait avec toi c'était en février 1986 juste avant ton départ pour la WWF dans ton Lincoln jaune or; nous revenions de Chicoutimi et en cours de route, la chaufferette avait cédé et il faisait vraiment froid, mais tout seul avec toi, tu étais simple comme tout le monde, une personne normale qui vivait bien ses émotions mais c'est juste lorsqu'il y avait foule autour de nous, là j'étais sans dire un trou de cul, quelqu'un de plus bas, une préliminaire quoi mais je m'acceptais très bien dans ce rôle car je me comptais chanceux et privilégié d'être là.

 

Tu étais de beaucoup supérieur à moi sur tous les points car tout le talent te sortait pas les oreilles comme si tu étais sur la terre que pour lutter. D'ailleurs jamais je n'aurais eu le droit d'être meilleur que toi et si s'en aurait été le cas, soit qu'on m'aurait "shippé" vers un autre territoire ou me faire "laver" en 30 secondes partout dans les arénas du territoire.

 

Je t'ai toujours admiré car tu étais le meilleur des Rougeau, le bébé des lutteurs de ta famille, mais un joyau.

 

En 1995, tu m'as fait rêver car d'où ce que je croyais terminé en gagne-pain pour moi , tu es revenu rallumer ma flamme de gros galas et nous étions repartis.

 

Ton risque a été grand, tu as investi, perdu de l'argent, mais tu as travaillé très fort enfin nous étions une dizaine de gars qui ont foncé dans la même direction que toi.

 

Ton projet de stade Olympique avec la WCW, les Doormens, etc, c'est dans cette tournée que j'ai connu ma blonde qui est toujours avec moi depuis ce temps, que j'ai travaillé contre Abdullah The Butcher une douzaine de fois dans le temps qu'il bougeait encore et de l'avoir battu 1,2 ,3 chez moi à Chicoutimi devant 1,800 personnes; ensuite de m'avoir fait lutter au Centre Bell en 1997, le Forum oui je l'avais fait mais jamais j'aurais pensé le nouveau domicile du Canadien à 42 ans.

 

J'ai été bien rémunéré dans tous mes combats et tu ne me dois pas une cenne. Cependant quelques "boys" dans la bande que nous étions y ont cru plus que moi car deux à ma connaissance ont perdu leurs emplois. Au fait, ils ont laissés leur travail à l'année non-syndiqué pour gagner leurs vies avec la lutte et un autre a perdu sa femme mais encore là, ces choses peuvent arriver n'importe quel temps.

 

Malgré la défaite dans le projet, je te donne le grand crédit d'avoir "essayé", d'avoir osé, de t'être engagé, d'avoir pris des risques et des décisions, tu auras été un grand homme comme dans les années 80 et par la suite au Centre Pierre Charbonneau dans la fin des années 90, tu m'as encore bien traité monétairement et j'en suis bien content.

 

Lorsque j'ai ouvert la CCW en Septembre 2000, oui nous étions en conflit l'un de l'autre, mais j'étais en "business" et en business y a pas d'amis. Je sais que tu aurais aimé que je t'ouvre la ville de Québec et que je travaille pour les promotions Jacques Rougeau dans "Québec" au lieu de la CCW, mais je voulais juste voir ce que je pouvais faire seul et quels étaient mes talents de promoteur.

 

Malgré toute mon admiration pour toi Jacques, si le travail que j'ai fait pour la CCW aurait été pour toi en étant ton "poteau " dans la vieille Capitale, je crois que je n'aurais servi qu'à ça et toute la "heat" et l'argent aurait été pour TOI car tu sais que tu seras toujours meilleur que moi.

 

Et puis j'ai fermé mes portes en décembre 2003, écoeuré, brûlé, mais ta détermination à l'autre bout de la 20 est toujours présente car tu es toujours là et t'en bûche un coup pour te faire valoir. Je te regarde encore et je t'admire.

 

À part un de tes galas à Jonquière d'où Michel Bédard fut emballé et une cancellation à Sherbrooke d'où la pré-vente était chiante, tous les autres attirent 1,000 personnes et plus. Ton école est la meilleure car tous ceux qui sont sortis de là savent lutter avec Kevin Steen en tête et Frank Couture que j'ai bien aimé l'été passé.

 

Contrairement aux fédérations québécoises, dans ton club tout le monde s'implique ou n'ont peut-être pas le choix car tu gardes une main de fer et toi seul est le patron. Tu as perdu plusieurs membres de qualité toujours avec Steen en tête et tes foules ne mentent pas car c'est toi qui les attirent, c'est toi que les plus vieux, les nostalgiques veulent voir. Le club de hockey Canadien peuvent perdre deux leaders à la défense et ils sont cuits mais pas toi. Tu es le Dieu du Québec car tu as un NOM, ton micro et ton charisme te suit toujours, en plus tu es toujours capable de lutter.

 

Tu fais bien aussi de ne pas t'accaparer des meilleurs lutteurs québécois ou de partager ton NOM avec la concurrence car de un, se serait un cadeau qu'ils n'ont pas gagnés (toi tu as 32 ans de métier) et puis certains de nos "boys" sont trop ancrés sur leurs personnages et égos que tu en perdrais ta main de fer, enfin tu ne serais plus le seul boss, tout le monde voudrait ta place et dirait que tu es déclassé de la lutte d'aujourd'hui, les vestiaires seraient pleins de filles et là les problèmes de couples et puis ...

 

Toi aussi Jacques ton orgueil et ton égo peuvent se sentir à des milles et être vu par un aveugle, mais moi Sunny War Cloud, un petit trou de cul de Jonquière avec très peu d'anglais en moi, j'en ai arraché pas à peu près à des bouts et je sais par où tu as passé également avant de retirer des dividendes à Lutte Internationale en 1983, donc tu te dis que les lutteurs québécois l'ont eu facile et t'as pas à leurs donner ton dû, c'est bien vrai.

 

Cependant tu peux être fier de ton ancien élève Kevin Steen, je dirais qu'il était presque ton 4ième garçon et celui-ci nous fait honneur et il a maintenant une vision plus juste de ce qu'est la "business" aujourd'hui.

 

En 2007, je t'ai téléphoné car voyant tes succès, j'aurais aimé terminé ma carrière avec ton équipe; oui, j'aurais été exclusif à toi pour le temps qu'il me reste à faire et j'aurais été certain de lutter dans des arénas en "professionnel" avec des grands vestiaires, des douches, des galas maintenant sans intermissions avec 1,000 personnes et plus et je n'aurais pas eu à monter sur le ring à 23:10, exténué du vestiaire.

 

Tu avais toutes les qualités requises pour que je fasse le saut et d'ailleurs tu étais tout content de m'entendre à l'autre bout du fil :" Ben oui Sunny, un indien, ça fitterait bien car ça fait familial et commercial".  Cependant pourquoi je n'y suis pas c'est que tu me demandais d'aller pratiquer mon combat (Royal) à ton école de Montréal pour enfin m'évaluer (ou pour couper mon come back en deux) et en plus j'aurais lutté bénévolement; oui pas d'enveloppe, aucun pay off alors qu'en 1995, j'étais payé plus cher qu'un gars d'usine.

 

De un, c'était une façon de me dire que tu n'avais pas besoin de moi et de deux, non Sunny ne lutte pas pour rien. Je l'ai fait un petit bout à la R2W en 2007 pour services rendus à la CCW et je les en remercient toujours, mais là est le début du pourquoi que je n'y suis plus. Tout comme toi Jacques, eux aussi n'ont pas besoin de moi car tout le monde se remplace, même le Pape, et ah oui aussi l'excellent booker de cette fédération (R2W) qui a décidé de s'évaporer car ses messages ne passent plus.

 

Pour en revenir à toi Jacques, je te donne raison malgré tout car tu n'as pas besoin de moi car tu remplis quand même et pour vendre des billets, moi ici campé dans la ville de Québec, je ne serais d'aucune utilité.

 

Et pour vraiment terminer Jacques, après t'avoir vu et écouté à LCN avec Denis Lévesque, à Tout le monde en parle, à Deux filles le matin, à l'Anti-chambre et de t'avoir lu dans le Sept Jours, la Semaine, le Lundi, le Samedi, dans le Journal de Montréal, à la Radio, enfin même sur les autoroutes sur les panneaux publicitaires (Génacol), je me suis dit encore une fois que tu étais un Grand Homme et là que tu ais vendu 5,000 billets pour ton show le 27 décembre dernier à Verdun, je veux m'excuser pour toutes les fois que j'ai été contre toi, parlé contre toi et je prends sur mes épaules tout ceux au Québec qui te décrient comme de la merde; je veux m'excuser à toi pour eux car ils ne savent pas ce qu'ils disent, ce qu'ils pensent et un jour lorsque tu auras la télévision, tout ce monde qui t'ont reniés, se prosterneront devant toi, te baiseront les pieds et te rongerons les ongles d'orteils à commencer par info-lutte et tous les petits scribes du Hardcore.

 

Au moins, tu pourras dire que Sunny War Cloud a eu l'humilité et du bon vouloir à rétablir les vrais faits.

 

Bonne chance Jacques et je sais d'avance que 2009 sera pour toi une année encore plus florissante.

 

 

 

Plus rien à dire et merci d'être resté jusqu'à la fin.

 teur fait le salaire d'Alex Kovalev ?

    Bonne semaine,

    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @