"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #102 (22 juillet 2008)

 

Bonjour chers amateurs de lutte,
  

J'espère que vous allez bien, que vous vous plaisez cet été et que vous êtes en santé; en santé ouais, je l'étais parfaitement à mon coucher vendredi soir le 4 juillet vers presque minuit, mais je me suis réveillé à 6:00 avec un très vilain mal de ventre.

 

Avant de continuer, je me fais encore un plaisir de vous inviter "sous la tente " pour partager pleins de choses sur la lutte et autres, enfin je suis "cloué" à la maison pour 4 semaines, donc tant qu'à faire le Grand Père sur la galerie, autant mieux vous parler.

 

Donc à mon lever, voyons qu'est-ce qui se passe ?  À 8:30, j'étais assis à la clinique sans rendez-vous tout près de chez-moi pour voir mon médecin de famille, mais vu son absence, le premier venu ferait l'affaire.

 

"Je crois M. Rancourt que vous avez des pierres au reins et vous avez le ventre dur et enflé. Je vous envoie tout de suite à l'Urgence de l'Hôpital Enfant-Jésus et j'inscrit en gros URGENT car en plus vous êtes sur le coumadin et si ça ouvre de l'intérieur, ça sera pas beau. Tenez avec ce papier, ça devrait bien aller".

 

"Merci Docteur ".

 

Après cette visite chez le médecin, ma blonde est venu me reconduire tout de suite à l'Urgence car c'était + que douloureux. À mon arrivée, la salle d'attente était à moitié rempli et en passant au triage, l'infirmière me demanda sur une échelle de 10 d'où se situait ma douleur.

 

"Écoutez Madame, je ne suis pas de nature lamenteux mais là facilement un 7 sur 10".

"Regardez je vous place prioritaire donc vous serez le prochain à passer ".

"Merci".

 

Ce matin là je ne sais pas mais l'Urgence se remplissait à vue d'oeil bien qu'une heure plus tard c'était plein, archi-plein et j'étais encore là; j'avais tellement mal plié en deux sur mon inconfortable chaise que j'étais incapable de donner mon siège à un vieillard qui lui était debout. Toutes sortes de gens de tout âge meublaient la salle d'attente en passant par des bébés qui pleuraient, des jeunes qui s'étaient blessés en vélo, des plus vieux dont certains membres de leurs corps étaient amochés et des personnes âgées qui avaient du mal à respirer enfin c'était chaud et humide à l'extérieur.

 

Dans toute mon attente d'où je vous dirai tantôt à quel heure j'ai passé, il y a eu deux personnes dont un bébé qui ont vomi par terre , trois codes blancs d'où la sécurité a été demandé pour du monde très mécontents, même la police a été appelé car un patient mal en point a menacé le personnel à l'information et au triage; plusieurs sont repartis chez eux sans consultations après plusieurs heures d'attente et un stationnement payant, à cela un mère et son bébé tout ça pendant que je tentais de chasser ma douleur en jasant de sport avec un jeune de 16 ans habillé en joueur de soccer lui-même là pour une entorse.

 

Les locaux de l'Urgence était sale, les murs dépeinturés, l'ameublement désuet et je me suis dit :" Comment qu'on a pu en devenir là ? Tabarnak avec tout l'impôt que nous tous payons pour notre système de santé". Vraiment c'est pas pour rien que le ministre Philippe Couillard a démissionné; il a bien vu qu'il n'en viendrait pas à bout. Tout est à refaire à la santé, à l'éducation, à la Justice.

 

Vous savez il est rendu 14:00 et personne encore depuis mon arrivé à 9:30 a été demandé et j'ai mal c'est atroce. J'ai allongé mon cellulaire à ce jeune et demandé de composer mon numéro résidentiel dehors de l'hôpital afin que ma blonde m'apporte une bouteille d'eau et vienne me réconforter un peu .

 

À son arrivée elle me dit:" T'es encore là".

"Ben oui et ça entre encore et ça repart mais moi je n'ai pas le choix je ne peux repartir".

 

Vous savez une chose aussi c'est que nos hôpitaux ces temps-ci ramassent les "débris" du 400ième car c'est plein d'étrangers en ville. Lorsque ma blonde repartit à la maison parce que je ne voulais pas lui faire subir "l'attente" à rester debout, je balayais des yeux cette horde de gens malades et je me dis en même temps :" Maudite place déprimante ".

 

Là-dessus encore la maudite cigarette en plus d'apercevoir une dizaine d'infirmières aller fumer dehors, je voyais passer tout près de moi des personnes hospitalisées en chaise roulante avec le poteau de celluté aller fumer dehors .

 

Je te calisserais tout ça dehors, à la maison, tu es ici pour guérir, donnez vous une chance tabarnak. Moi je ne bois pas je ne fume pas, je m'entraîne, je mange bien, je cours, je marche et je suis assis ici. C'est pas croyable.

 

À 16:00 exactement mon nom se fit entendre sur le multivox:" Robert Rancourt salle 1b ".J'ai demandé au jeune garçon si il pouvait me reconduire en chaise roulante car j'étais incapable de marcher. Oui j'ai été appelé 6 heures et demie plus tard enfin je sentais du dégoût et de la jalousie des autres personnes dans la salle d'attente qui s'accaparaient à mon appel mais j'aurais voulu tous les amener avec moi derrière. Au fait j'étais le premier patient à être demandé depuis 9:30 du matin, c'est vraiment pas normal. Arrivé dans une petite salle, j'ai attendu encore 45 minutes avant que quelqu'un vienne et là j'ai éclaté car je n'en pouvais plus. J'étais devenu un vrai "heel" et Dieu sait que nous les lutteurs pouvont mettre un peu plus d'accent mais là n'était pas mon but.

 

Le médecin est arrivé et a ordonné qu'on me couche sur une civière et qu'on m'injecte du Dilaudid pour me calmer ensuite le celluté et tout. Prise de sang et taco d'où ils ont décelés une appendicite. Deux heures plus tard j'étais déjà couché dans une chambre au 3ième avec la télévision. Aux 15 minutes, les infirmières et les médecins se succédaient dans ma chambre et j'avais tous les soins voulus. Vous savez, dans notre système de santé, ça va super lorsque tu es traversé "le mur". Lorsque tu es couché de l'autre côté à la condition d'être vraiment malade, ça va bien. Dans mon cas ils ont dû redescendre mon coumadin avant de m'opérer après quoi 3 jours plus tard j'étais de retour chez moi avec 4 semaines d'inactivité, pas de travail, seulement de la marche donc en repoussant mes vacances plus loin soit au bout de mon congé-maladie, je vais voir l'été au complet les deux pieds dans le sable. Ça prend un peu de bonheur après avoir souffert.

 

 

 

Pour revenir à la lutte , je dis à tous les vieux , les plus vieux et les 50 ans en montant qui me demandent encore dans les spotshows et autres d'amener Édouard Carpentier soit pour arbitrer , prendre un bain de foule et oui je vous apprends que l'année passé , un gars d'un certain âge m'avait demandé si Carpentier luttait encore . Eh bien Édouard Carpentier selon ce que j'ai su, ne serait plus capable de marcher. Marcel "le chinois" Salvail, un ancien "homme d'affaires" de Sorel s'occuperait de lui. Vous savez Édouard Carpentier vieillit comme vous et moi; au fait il a eu 82 ans cette année donc quelqu'un qui lutterait ou arbitrerait encore à cette vénérable âge tiendrait du miracle. J'espère que je n'aurai plus à me prononcer là-dessus.

 

 

 

Jacques Rougeau Jr fait encore une tournée cet été et ne le chercher pas sur internet les informations ; il est invisible. C'est à croire qu'il n'a pas besoin de cette publicité de soi-disant pauvre pour attirer des fans. À ce que je sache à ce jour juste pour parler d'un de ces galas, soit du mercredi 13 Août à l'arena de Pointes-aux Trembles, Jacques Rougeau aurait 800 billets de vendus et ce n'est pas de la frime ce que j'avance. De sources très proches de même que la peinture de cet aréna m'ont rapportés ces faits. Il y a une chose cependant que je vais donner à Jacques, c'est qu'à part de s'appeler Rougeau, il bouge. Il a été vu avec tous ses lutteurs dans le Centre d'achats de cette municipalité et dans plusieurs endroits où il y a du monde normal et tous les membres à Rougeau font du bon marketing; ils cognent aux portes et au travers toute cet exercise , réussissent à vendre des billets. C'est avec de l'effort, de la bonne volonté, du travail et lorsqu'un groupe s'y mets de façon positive, y a plus de chances de réussir que de faire "patate".

 

Quelqu'un ici sur le net est t-il capable de me nommer toutes les dates et villes d'où Jacques Rougeau se produira ?  Moi non ici à Québec et vous ?

 

 Jacques et ses élèves le savent par contre et très bien ; la population de ces dites villes le savent ou le sauront très rapidement aussi parce que les gars "bougent" et ne passent pas leurs temps sur l'internet parce que je le redis encore , 90% de l'internet sont des non-payants. Vous allez me dire encore que sa lutte est platte et mauvaise, peut-être mais il y a du monde c'est la réalité. Pour que Jacques Rougeau refuse $500. pour faire un combat à la NCW à Noël d'enfer et à la CWA VERSION 2004, c'est parce qu'il n'est pas trop mal pris et lui sa recette est meilleure que Ian Rotten à la IWA et notre légendaire Hannibal. L'argent rentre plus vite chez Rougeau et sa liste de paie est très limité contrairement à notre ami Devon "Hannibal" Nicholson.

 

 

 

Ben oui, "notre ami" Mark Hannibal est allé encore une fois dilapidé "sa fortune" à Cochrane en Alberta avec Honky Tonk Man, Tatanka et Samoa Joe . 150 personnes étaient présentes et le lendemain dans la grande et superbe ville de Calgary, seulement 250 fans ont répondus à l'appel malgré parait-il qu'il avait fait beaucoup plus de publicité. Encore deux grosses pertes d'argent. Je crois qu'un jour notre incorrigible promoteur se retrouvera à la rue ou au bout d'une corde avec le principal suspect, lui. Croyez-moi, il récidivera encore bientôt en Ontario en visitant St- Catherines, Ottawa, Kingston et Hawkesbury. Cette fois il amènera Bushwacker Luke. Ça va attirer quoi ça ? La seule force de Luke auprès de Hannibal c'est qu'il est le booker d'une fédération à Porto- Rico. Book moi et je te book. C'est peut-être ça !

 

À du moins, je surveille les activités de Hannibal Nicholson et la plus grande qualité que je peux lui trouver c'est qu'il semble que tout son monde soit bien payé selon les règles, ce qui fait de lui auprès des Américains, un bon Mark en majuscule. En plus les accomptes payés d'avance et souvent le "pay off" au complet ne sont pas versés en coupons de gaz Irving. Non pour ça, il bat notre ancien rêveur Pace à cent mille à l'heure. Ah oui, lui non plus je n'ai pas de nouvelles mais je le sens encore là. Il me lit, il est tout près; il rebondira à quelque part. Il manque seulement les "petits poissons" autour.

 

 

 

Changement de sujet, pour ceux qui n'ont pas vu Jayzon Reaper depuis un bout ne seront pas capable de le reconnaître. J'en suis un qui a eu peine à savoir c'était qui ce gars là dans le coin du vestiaire. La dernière fois que je l'avais vu, il avait fait le voyage seul avec moi à la NCW dans mon Grand Am et à 450 livres, il ne me restait presque plus de place pour conduire. Là après de multiples opérations, il fait environ 200 et peut-être pas. Vraiment un changement radical et même dans sa vie car il est rendu chauffeur d'autobus Orléans. Vous savez, tout le monde peut se prendre en main. Pour l'image de la lutte cependant, je l'aimais mieux à 400 livres.

 

 

 

Dans ma dernière chronique, j'ai fait une erreur d'où je disais que 1993 avait été ma dernière visite à l'aréna de Granby. Non j'ai récidivé en Juillet 1995 lors de la tournée de la relance de la lutte d'avec Jacques Rougeau. Voilà c'est corrigé.

 

 

 

La IWS retournerait au Scratch de Laval. Très bonne nouvelle pour eux. Après avoir butiné un peu partout en ville sans découvrir une véritable niche, ils seront de retour "chez eux", endroit tout à fait conçu pour ce genre de spectacle, endroit qui à la fois peut tirer au maximum tout ce que peux engendrer son, lumières, caractéristique de combats enfin je crois qu'ils récupèreront leurs fidèles partisans d'antan. Reste à savoir si ce sont toujours les mêmes locaux avec l'espace et la hauteur de ce qu'on a connu car la salle disposée comme en 2002, 2003 n'avait pas son égal pour ce genre de show 18 et +.

 

 

Là je veux vous parler de la JCW de Jonquière. Vous savez j'ai vu naître cette fédération ; je les ai vu (les boys) entre 16 et 20 ans avec tous rien; je les ai vu encore lutter dans des sous-sols de maisons, tantôt sur des vieux matelas de lits, tantôt dehors à la pluie. Je les ai aidé comme j'ai pu malgré les distances; certains sont venus prendre des cours de lutte à la CCW de Québec, après quoi ils ont faits des campagnes de financements , des levées de fond, ils ont ramassés cenne par cenne, trouver des petits commanditaires, je les ai conseillé du mieux que je le pouvais  avec ce qu'ils voulaient apprendre aussi; un ring tout neuf est apparu, un magnifique local, chose que je n'ai jamais trouvé à Québec pour sortir des tentacules d'une femme en mal de pouvoir, ensuite ils y ont mis du décor, un système de son adéquat, une petite salle de poids et haltères, ils ont eu la meilleure division féminine du Québec, enfin ils ont soutenu la ALF pendant un grand bout.

 

Et je continue , plus de la moitié de leurs vestiaires s'entraînent je vous dis, il y a du muscle là, pas grand monde non plus lutte en guenille avec des running shoes du Wall Mart; tout ce beau monde ont des jobs, tout ce beau monde encore ont forcés dans la même direction pour produire 4 gros show d'envergure + que provinciale à l'aréna de St-Ambroise, des shows qui me rappelle les bonnes années de Lutte Internationale sans compter plusieurs gros spectacles qui remplissent leurs locaux de la rue St- Hubert à Jonquière.

 

Tout le monde à Jonquière sait qu'il y a de la lutte dans leur ville. La JCW a même réalisé deux magazines à leurs effets; de la belle ouvrage. Le controversé animateur de radio Louis Champagne rame avec eux ainsi que plusieurs journalistes régionaux. Ils sont les seuls (JCW) dans cette région de 200 km de long, aucune opposition, aucun gym extrême à l'horizon. Les gars de cette fédération sont des bons vendeurs de billets et leur public est attachant. Je vous le dis, ça sent le Pro cette organisation ... ça sentait le Pro je veux dire et pourquoi je vous ai conté tout ça, c'est parce que j'ai de la peine en ce moment, oui j'ai de la peine parce que je n'aime pas ce que je vois présentement. J'ai même peur que ça ferme mais je ne veux pas  car trop d'efforts, de sueur et de sang ont coulés.

 

En plus j'oubliais, la JCW possède, depuis mai dernier, la plus belle cage que j'ai vu de ma vie ce qui est un autre atout dans un CV. Ouais la zizanie est installée parmi les membres vaillants de cette fédération Jonquiéroise. Il y avait une chaleur humaine, un esprit d'équipe qui me rappellait les bons temps (2000) de la NCW. Maintenant plus rien, la chicane est pognée, le désordre est confortablement installé; plusieurs ont claqué la porte. Certains m'ont téléphonés et m'ont dit ceci; d'autres m'ont dit ça, même la peinture s'est interposé et m'a transmis de la marde. J'ai une dizaine d'interprétations mais voyez-vous, je crois tout le monde là-bas et je ne prends pour personne car je n'ai que des chums à la JCW, j'aime tout le monde à la JCW. J'adore participer avec eux, je les ai vu grandir aussi tout comme mes jeunes à la CCW, mais là je n'accepte pas ce que je vois.

 

Écoutez moi bien les boys, là vous allez piler sur votre orgueil, mettre vos petits égos de côté car personne ne gagne sa vie avec ça; que quelqu'un prenne la parole et convoque un important meeting dans un endroit neutre, que cette personne appelle tout le monde sans hésitation, que vous tous soyez présent pour discuter honnêtement de ce qui ne va plus et tabarnak trouvez un terrain d'entente; vous avez trop de fait pour que ça se termine de cette façon.

 

Moi je ne peux rien vous dire à part cela car la JCW, c'est vous, c'est pas moi. J'ai seulement mis la nappe et un peu de crémage sur le gâteau tandis que vous tous vaillants guerriers que vous étiez, vous avez fait de ces 3 lettres quelque chose de majestueux pour un groupe de jeunes à 500 km de Montréal dans une ville d'où 12% sont chômeur. Vous avez ce que personne au Québec possède, soit un local en permanence.

 

PCO, Brick Crawford, Tank, Onyx, Jake Matthews, Big Show sont passés chez vous et m'en parle encore que la JCW sait bien faire les choses. Donc, à tous les membres de la JCW, les anciens, ceux qui sont partis, ceux qui font du "bouding", pensez à vos fans, fans qui vous ont soulevés pendant de très chères instants, pensez qu'il y a encore du plaisir à avoir et parlez-vous dans le blanc des yeux; communiquer entre vous, trouvez des solutions, regroupez-vous car personne dans toute l'histoire de la JCW me fera accroire qu'il a complètement perdu le goût, qu'il n'y pense plus, que tout est derrière lui.

 

Faites le en premier pour vous et pour vos fans. Vous faites trop de ressentiments un envers l'autre et tout le monde en souffre, même moi à Québec. Vous avez une belle histoire à conter en 8 ans et elle ne mérite en rien d'en terminer là.

 

 

 

Le gros gala de la ALF mettant en vedette Awesome Kong est chose du passé. J'ai passé à deux cheveux de faire le voyage, mais une jambe dans l'auto je me suis désisté de peur de voir encore une pléiade de lutteurs et de gérants. Oui, aucuns lutteurs n'avaient été annoncés mais dans ce monde tout change vite et le scénario m'était inconnu. Avec 217 payants comme annoncé à quelque part sur le net, c'était très bien; ça aurait pu en faire 219 mais bon je vis avec mes décisions malgré que j'aurais dont voulu y aller pour étudier quelques nouvelles figures pour ma part

 

Lorsque je vous disait 217 payants c'était très bien, je le disais parce qu'il est très rare de trouver un nombre si élevé en plein été aujourd'hui dans un Centre Communautaire ou sous-sol d'église, mais d'où je trouve le chiffre bas c'est qu'avec la très grande visibilité que le site d'info-lutte est supposé avoir avec son propriétaire qui prétend que son site a plus de visuel que Radio- Canada, c'est là que je suis bouche-bée; et de dire que dans ces dernières semaines, le site ne parlait que de cette carte. Cette salle n'est pas ce qui est de plus grand, mais il parait que c'était archi-plein soit environ 275 personnes dans la place. Pourquoi encore 275 dans la place et 217 payants ? Calisse que j'ai de la misère avec ça, soit les tabarnak de non-payants, ceux qui ont plein de raisons de ne pas payer.

 

Savez-vous combien peut coûter un show de cette envergure ? Pas seulement d'argent et de risques financiers mais de temps, d'énergie, de stress. Qui a une calisse de raison pour pas payer ? Savez-vous que la santé financière d'une organisation part de son nombre de payants. Encore une fois qui avait une bonne raison de ne pas payer son criss de $10 ou $15 ?

 

"Moi je suis la blonde à lui, moi je suis le chum de elle , moi je suis le chauffeur de ces deux filles, moi Kim me laisse toujours passer, moi j'ai placé les chaises, moi je suis la blonde de l'annonceur, moi je suis déjà lutteur à tel place, moi je suis champion là-bas , nous on luttent à la IWS (le bas de carte de cette fed sont souvent cheaps.), moi je suis la fille de tel lutteur, moi je suis un chum à Carl, moi je suis le garçon de tel commanditaire, moi je suis le neveu de Ricky Martel et lui c'est mon chum et la liste s'allonge. Je pourrais vous en écrire encore deux pages comme çà et croyez moi je l'ai vécu.

 

Wrestleholic à la EWR avait fait un criss de ménage dans "ça". " Tout le monde paye". Même les poupées dans les bras des enfants payaient. On est-tu des caves nous les promoteurs ? Il faudrait donner notre stock, faudrait travailler pour rien, on a d'autres choses à faire la journée d'un show que d'écouter les âneries de 20% de la foule qui ont toutes sortes de raisons de ne pas payer. Comment fait -on pour payer une salle, faire nos paiements d'équipements et les nombreuses dépenses lorsque la caisse est vide ? SVP Ayez un peu d' honneur et de fierté et payer votre dû. En payant vous contribuer à la réussite de l'évènement et vous pouvez critiquer par la suite si les efforts n'y sont pas.

 

           Voici ma liste des non-payants = les conjoints ou conjointes des participants qui sont bénévoles et qui "travaillent" ce même soir et qui sont ensemble depuis 3 mois. Les blondes d'un soir , cousins , parents , frère , soeur , grand-mère ect payent. Par contre ces dits non-payants du soir peuvent avoir une charge de travail quelconque à la demande du promoteur ; si ils ou elles refusent, ils paieront leurs entrées et ce promoteur vont les laisser tranquille.


            Les enfants des lutteurs seulement qui ont 15 ans et moins ; son petit chum de 14 ans lui doit payer. Les enfants des lutteurs qui ont 15 ans et plus doivent payer ; mon bébé a 15 ans et elle travaille donc elle est capable de payer ses petites dépenses. L'arbitre , l'annonceur et le DJ , si ils sont bénévoles , leurs conjointes toujours de 3 mois et plus seront abstreintes de payer. Cependant les blondes des gérants des lutteurs qui ne luttent pas ce soir là ou bien des lutteurs tout court qui ne luttent pas le même soir , doivent payer. Les blondes du ringcrew auront à passer à la caisse à part d'un gars sénior, fiable qui est là à toutes les fois. Le ringcrew est souvent composé de jeunes lutteurs de l'école donc ils ont des dûs à gagner.

            J'ai peut-être oublié certaines choses mais dans tout ça, je me considère généreux et viable. Tous les téteux de billets que nous avons dans nos différentes salles n'ouvrirons jamais de fédérations et sont souvent les premiers à critiquer sur des faux nicks. Non mais en dedans de moi , ça me fait chaud au coeur d'encourager quelqu'un qui travaille fort et ça me tente pas de "vendre" deavnt une dizaine de non-payants. Si un lutteur ici à Québec s'ouvrirait un dépanneur ou une station d'essence ,ça me ferait plaisir d'aller l'encourager même à 10 Km de ma résidence et non pour aller négocier une pinte de lait. J'encourage encore tous mes commanditaires qui m'ont supportés. Juste un exemple , j'ai encouragé le propriétaire de la R2W du mieux que je le pouvais et il m'a envoyé chier mais pour ceux qui connaissent la personne, je ne leurs apprends rien .

            J'espère juste que la ROH dont j'ai mes deux billets en première rangée , resserrent le contrôle aux portes et aux vestiaires et même placer des barbelés autour des fenêtres pour ne pas qu'un pingre se déguise en courant d'air. C'est seulement une question de survie.
 



            J'ai regardé la WWE Smackdown la semaine passée soit le mariage de Edge. Je me suis motivé à regarder le tout jusqu'au bout. Les commerciaux sont longs et les combats, pas si mal, mais il manque de saveur. Nous sommes loin des bonnes histoires avec Vince, Stephanie, Stone Cold, The Rock, la WCW du temps, enfin c'était platte.


            Voilà pourquoi j'ai décroché il y a une couple d'années.

 

 

 

            Pour faire suite à l'incident "Mike Levy" à la IWA de Charlotte en Caroline du Nord , soit un règlement de comptes pur et simple , je voulais vous conter une chose semblable peut-être pas aussi "hot" mais tout aussi plausible. En fait le tout a eu lieu dans les studios d'enregistrements à télé 7 de Sherbrooke en 1984 à Lutte Internationale. Je me souviens du gars en question, soit Guy Chabot de St-Théodore d'Acton; il était un élève de l'école de lutte d'Édouard Carpentier au Centre Paul- Sauvé de Montréal. 260 livres sur 5'10, bedonnant, mou, jeune vingtaine, bon gars mais paresseux, aucun avenir dans la lutte à part mettre n'importe qui "over" et encore il fallait être fort pour le lever de terre car il aimait bien être sur ses deux pieds.

            Voilà, il faisait équipe en ce Mardi après-midi avec Diamond Jim contre King Tonga et Sailor White. Diamond Jim, un Américain, chum de brosse à White était super grand et gros donc rien à craindre même qu'il a eu 30 secondes d'over, mais en donnant la main à notre pauvre Guy Chabot, celui-ci se fit bardasser d'aplomb. Sailor White (un gars que personne ne s'ennuie) lui donna des vilaines giffles au visage, bref ses coups étaient dévastateurs. Tonga reprit à son tour et déploya tout son arsenal. À la fin du combat pendant que Tonga martelait toujours Guy Chabot au bas du ring, Sailor White s'interposa et garrocha tête première Chabot dans la porte du vestiaire (porte acordéon) si bien que ce dernier atterri de l'autre côté.

            Tout ça nous était projeté dans les vestiaires sur divers écrans. Drette là Gino Brito s'interposa sur un ton moqueur ou en mauvaise blague devant Chabot et lui dit :" Qu'est ce que tu fais là! Laisse toi pas faire comme ça. Vas y et retourne leurs montrer que tu es un "tough", que tu n'es pas rien, vas y je te fais confiance". Gino se retourna vers nous en faisant un clin d'oeil et de là Guy Chabot reparti d'un pas rapide de l'autre côté pour aller "se venger" devant nos deux "tueurs" qui s'apprêtaient à faire une entrevue avec Édouard Carpentier, tout ça "live". Il subit une raclée comme j'ai rarement vu, comme dans la rue et là il repassit comme une balle dans la porte acordéon. Il avait été frappé sévèrement, il saignait abondamment, son oeil était fermé et il pleurait chaudement. Certains riaient de çà dans leurs coins, les plus émotifs eux ne parlaient pas et ne comprenaient pas mais moi encore posté au bon ou mauvais endroit, avait vu le geste de Gino Brito. Certainement que les "Heels" n'en savaient rien, mais c'est le genre de joke à ne pas faire surtout à quelqu'un qui ne connait pas la "business". Bref si vous voulez une meilleure réponse , il ne cadrait pas dans le "club". Guy Chabot a pris le chemin de l'hôpital par lui-même et c'était la dernière fois que je l'ai vu et il n'a jamais relutté à ma connaissance.

 

            Malheureusement des choses comme ça arrive souvent en jokes comme à Calgary, souvent prémédités, mais vous savez lorsque Pat Girard des Loisirs St- Jean- Baptiste me disait à mon engagement dans la "grosse office" de faire attention car c'était un monde pourri, cette fois je l'ai cru.

 


            Pour terminer et j'en reparle aux deux ans de ce sujet, de nouveaux couples se sont faits dans la lutte , d'autres se sont défaits puis repris et d'autres encore sont vraiment défaits , certains sont en feud mais ça reste de la dépendance affective et une histoire de cul. La majorité se font + mal émotivement que dans le ring. Comme disait le Doc Mailloux, une docteure avec un docteur, ça marche pas, une policière avec un policier, ça marche pas non plus, un portier de bar avec la barmaid, ça je l'ai déjà essayé et pas bon non plus mais un lutteur avec une lutteuse, pas besoin de l'essayer, d'autres l'ont fait à ma place.
           

 

 

            Par la présente , je veux remercier le Capitaine Québec , Grand Duc et Martin Lamarche pour leurs travaux à mon égard.
 

    Bonne semaine,

    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @