"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #80 (23 septembre 2006)

 

    Bonjour chers amateurs de lutte, 

                                      

    Juste comme cela, après avoir écrit 79 chroniques, l’idée d’en pondre une 80ième pour faire un chiffre rond ne pourra satisfaire votre curiosité. Mais, juste pour mon plaisir et pour mes lecteurs à qui je manquais … eh bien, je suis là autant en forme mentalement que physiquement.

    Ah oui, si je vous parlais de ma santé (car plusieurs se sont inquiétés de mes dernières présences sur le ring que se soit à St- Pascal, Beauceville et Jonquière).

    Là-dessus, je vais faire un petit recul jusqu'en Mars dernier, lorsque je suis monté sur le ring à Grand- Mère à 276 livres : j'étais pitoyable, gêné, non pas victime à 100% de ma phlébite mais victime je ne sais pas quoi, de la nourriture et d'un désintéressement complet du gym … Mais, laissez-moi vous dire que certaines personnes m'ont aidé à redémarrer pour le vrai.

    De un, ma blonde Karen m'a reproché mon âge, que je n'avais plus 20 ans, que je n'étais plus l'ombre de celui qu'elle avait connu en 1995. Aussi, la JCW m'a donné le coup de grâce en me " bookant " à St- Ambroise soit à 20 kilomètres de Jonquière pour un gros show d'aréna cédulé pour le 29 avril dernier. Je ne voulais pas que mon public me voit ainsi.

    De deux, en travaillant souvent dans les hôpitaux en ce qui a trait à la garde des détenus, j'en voyais plein de mon âge qui étaient "finis", gros, ayant du cholestérol, diabétiques, cardiaques, faisant de l’embonpoint, ayant le cancer des poumons… Bref, c'est pas comme ça que je voulais entreprendre la seconde et dernière partie de ma vie.

    Souvent l'orgueil et la détermination sont des armes tellement puissantes; au fait ces deux mots du dictionnaire sont des gages de réussite lorsqu'on veut bien tourner la clef à "on".

    Je suis allé rencontrer des entraîneurs privés, dans des firmes spécialisées et autres. Là, je me suis dit:"Aïe Sunny, t'as pas besoin de dépenser de $ 3,000. à $ 5,000. pour te fouetter, te faire suivre et te dire quoi faire pour changer de shape".

    C'est vrai, j'ai passé ma vie à m'entraîner; je sais mieux que quiconque quoi faire car c'est mon corps et je le connais. Mais, certaines règles seront toujours là, soit la nourriture, qui prend place pour 50%, le repos, pour 30%, et un entraînement rigoureux, pour le dernier 20%.

    Donc, le 28 mars dernier, j'ai investi tout près de $1,500 sur moi-même, à commencer par un réabonnement au gym ($ 350), des espadrilles de course de qualité ($180), du linge d'entraînement neuf ($300), de la Whey protéine de premier ordre, de la glutamine ainsi que des vitamines et minéraux ($200), 60 séances de bronzage dans des lits neufs ($ 180), une bonne épicerie de poisson frais, poulet et légumes, gruau, blanc d'oeufs … Tout cela, armé de mon extracteur à jus, a fait en sorte que le matin du 29 mars, soit un mois avant St- Ambroise, j'ai tourné ma clef à "on".

    Mon agenda d'entraînement était prêt à être tapissé de tous mes moindres gestes : tout y était inscrit, même les raisons majeures du « pourquoi » que telle journée je ne me serais pas entraîné. J'ai commencé par 8 kilomètres de marche rapide au réveil ( 75 min) et deux parties du corps par jour au gym, à heure intervalle pour 4 à 5 jours.

    Vous vous demandez si ce fût dur pour moi ou une sorte de corvée? Eh bien NON, cela fût très facile au contraire car j'étais décidé, voir déterminé, tout comme le 9 Décembre 1991 lorsque j'ai affronté une thérapie confrontation de 6 mois afin de régler ma dépendance à la cocaïne. Là, c'était mon embonpoint, ma forme physique, ma santé, mon image, ma confiance et mon bien-être personnel.

    Déjà, après un mois, j'avais d'excellents résultats. Je peux vous dire que, les deux premiers mois, je n'ai pas reniflé une frite ou un dessert: diète 7 jours sur 7. Aucun relâchement sur rien.

    Mon cahier-agenda est avec moi comme un journal intime, c'est mon meilleur ami, tout comme mes revues de culturistes "Flex".

    Deux jours avant St- Ambroise, soit le 27 avril, mon patron chez Sécurité Garda m'appela, alors que je marchais sur la piste cyclable, et me renvoya drette-là le lendemain matin pour la Baie James. Un appel déchirant à la JCW de Jonquière pour leurs apprendre que je ne serai pas là : j'étais vraiment mais vraiment triste, mais j'étais avec vous en pensée toute cette soirée-là en contemplant la Centrale LG3. Vous savez, dans ma carrière de lutteur, j'ai eu de grosses déceptions plus que de vrais bons moments et le gala de St-Ambroise de cette année vient s'inscrire dans mes épreuves décevantes.

    Mon entraînement s'est continué à la Baie James : j'étais le seul à LG3 à marcher et courir dehors, un des seuls à manger "santé" et j'enlevais la poussière sur les haltères dans le gym pour m'entraîner. J'avais peur du retour à la Baie James, car mon obésité partait de là : tout est bon là-bas à partir du pudding jusqu'à la tarte au sucre. Un ours peut se délecter à manger les pattes de table tellement l'appétit peut devenir féroce, mais j'ai respecté le " deal " que j'avais avec moi-même.

    Sur ce, je peux vous promettre que je ne pèserai plus jamais 276 livres; je suis bien dans mon linge et je n'ai plus besoin d'utiliser des stéroïdes pour m'entraîner car, de un, j'en ai plus besoin pour gagner ma vie en luttant ou en attendant un "break" et, de deux, en vieillissant, l'effet "cardio" est beaucoup meilleur sans ces substances. Aussi, en abaissant mon tour de taille de 44 à 36 pouces, j'ai récupéré 1 pouce et demi dans le bout d'en bas, donc ma blonde est contente.

    Certaines personnes dans mon entourage et à la Baie James m'ont envoyés quelques phases insensés, mais comme j'ai réponses pas mal à tout je leur ai répondu. Voici quelques passages de personne pour qui l'entraînement quotidien ne veut rien dire :

    "C'est pas bon de s'entraîner comme un fou à 50 ans"
    Ma réponse = je crois que c'est mieux que de rester assis sur un divan devant la télé à manger des chips et fumer des cigarettes.

    "Veux-tu faire croire au monde que tu as encore 25 ans? "
    Ma réponse = Non du tout , je crois simplement qu'on peut être en super forme à 50 ans.

    "Même si tu t'entraîne à tous les jours, tu ne rajeuniras pas"
    Ma réponse = je ne le fais pas pour rajeunir au contraire, c'est pour vivre plus vieux.

    "J'aime mieux rester maigre ou gros que de me priver à la journée longue"
    Ma réponse = Vous êtes malhonnête dans votre réponse, car vous n'aimez ni un ni l'autre.

    "Qu'est ce que tu essaie de prouver Sunny? "
    Ma réponse = rien, je le fais pour moi et ma famille et, du même coup, je vous prouve que la lutte est malade au Québec.

    "Crois tu réellement que ton aventure va durer et que tu ne retomberas pas d'aplomb? "
    Ma réponse = NON . Si j'ai été capable d'arrêter la coke (2 onces par semaine), ce sera encore plus facile pour moi car je me suis presque toujours entraîné, de plus je n'avais jamais pesé auparavant ce poids plein de gras et, pour conclure, je sais de quoi je parle car la plus grande injustice de l'entraînement est qu'il faut généralement 2 mois d'exercices intenses pour atteindre un bon niveau, mais seulement 2 semaines d'inactivité pour tout perdre.

    Aujourd'hui, mon poids est à 230 livres sur 36 pouces de taille et encore un 18 pouces de bras. Non, je ne pousse plus 3 plaques sur 8 répétitions comme avant, mais j'ai l'air d'un gars qui le fait et pour nous, dans la lutte, c'est ça qui compte. C'est toujours d'avoir l'air du gars qui .... Ma pression est de 115 sur 70 avec un pouls de 50 à la minute, oui comme un joueur de hockey. Mon taux de gras est passé de 33% à 16%.

    Maintenant, ma marche rapide est de 5 jours semaine mais elle est passé de 8 à 20 kilomètres étalé sur 3 heures; sur ce trajet j'ai une course de 3 kilomètres en 15 minutes.

    Pour ceux qui connaissent la ville de Québec, c'est un départ à partir du Loblaws à Charlesbourg jusqu'à la rue Montaulieu à Val-Bélair, tout ça par la piste cyclable. J'ai deux paires d'espadrilles neuves de passé et j'en rachète une troisième très bientôt.

    Je pourrais réduire mon poids davantage, mais je veux encore ressembler à un lutteur sur le ring car voyez vous j'ai encore plein le goût de lutter avec cette forme même que je suis peut-être le lutteur poids lourds le plus en forme au Québec (pour ce qui est des lightweights, à mon avis, les plus en forme sont Maxime Boyer, James Kraven et Brad Foley); du moins, j'en connais pas une tonne qui s'entraîne de cette façon autour de moi. Donc si la condition physique et la passion s'épousent encore, pourquoi arrêter?

    Je me donne simplement ce qui me revient. Le succès et les résultats ne viennent pas après seulement une semaine à marcher 3 tours de rue et en faisant 15 minutes de vélo stationnaire par jour; il faut avoir du plaisir à manger l'asphalte, même après une couple d'heures. Ce n'est pas non plus une pizza qu'il faut s'offrir en récompense après cette dure séance, mais une canne de thon avec une de blé d'inde en grain. Ça change d'attitude, c'est pas long.

    Pour ce qui est de ma phlébite et des pilules nommés "coumadin" que je dois prendre, eh bien après une échographie, prise en juin dernier, j'ai rencontré mon spécialiste soit le Dr. Fékété qui lui-même est un marathonien; de un, il m'a félicité pour le changement radical de mon corps et puis il m'a dit que ma jambe était belle et que seulement un petit caillot qui était sec se logeait derrière mon début de cuisse gauche. Donc, en ces mots, je suis guéri à 90%.

    Pour ce qui est du 10% non résolus, avec les échographies plus poussées en 2006, il me suggère de rester sur le coumadin (7.5 mg par jour ) encore une autre année pour enfin le revoir l'an prochain. J'aurais pu arrêter les médicaments, mais mon sang donnait justement ce 10% de refaire une phlébite.

    Les seuls dangers, comme il l’a dit, sont au niveau du saignement. Mais, le danger n'est pas seulement sur les rings de lutte, il est partout dans la vie.C'est prouvé que si une automobile manque de frein sur la lumière rouge et me fauche d'aplomb, je me viderai de mon sang avant que l'ambulance n'arrive.

    Les risques de la vie… et cette vie de tous les jours ne sont pas arrangés d'avance, tandis QUE LA LUTTE L'EST. Avec mon nom, mon expérience et mon ancienneté, je contrôle tous mes combats… bref, je guide tout ce qui se passe lorsque je suis impliqué.

    Lorsque je reçoit des vilains coups de chaises ou des coups de pelle de Jake Matthews, coups qui pourraient fendre un 2x4 et en faire pleurer Lollipop, c'est parce que c'est MOI qui les commandent. Ceux qui ont vu les coups de pelles que Raven a reçu de Matthews à Québec se sont aperçus que ça descendait un gros brin moins solide.

    Vous demanderez à Crawford, Giovanni ou Madd Dog sur qui ces derniers s'acharnent le plus. C'est uniquement MOI qui commande ce que je veux, donc c'est moi qui prête mon corps, c'est moi qui tire les ficelles. Le seul endroit d'où je peux saigner, c'est du nez… donc frappe ailleurs ! C'est certain que si j'en reçoit un direct sur le nez et que je pars à saigner, le combat se terminera automatiquement et le spectacle en sera terni. Mais de là mes réflexes et esquives sont très bons pour parer à cette éventualité.

    Vous savez, je me souviendrai toujours, étant jeune, des combats de championnat de Johnny Rougeau à Chicoutimi; combats contre les plus rudes, soient Maurice Vachon, Hans Schmidt, Johnny Valentine et le Baron Fritz Von Raske. Eh bien, après la soirée, je filais avec mon vélo à l'entrée du Restaurant la Calèche de Chicoutimi pour voir de proche Johnny Rougeau et je m'apercevais qu'après ces trois chutes de combat, il avait encore le visage d'une catin. Et pour reculer encore moins loin dans le temps, Émile Dupré m'a avoué en 1986, à Halifax, qu'il avait toujours lutté avec ses dentiers donc faites en vos propres conclusions.

    Là-dessus, un gros merci à la JCW pour m'avoir donner le goût de redémarrer et l'an prochain, je serai CERTAIN à St- Ambroise. Je vous en dois plusieurs.

    La classique de St- Pascal de Kamouraska est passée. Encore cette année, ce fût un succès remarquable, comme les 15 dernières années et tous les lutteurs ont faits leurs jobs correctement.

    Pour un, je peux vous dire que Kevin Steen est un athlète, un vrai. Sur un "move" quelconque, la 3ieme corde s'est rompue et Steen s'est ramassé quelques 8 pieds plus bas sur le ciment.

    Vous savez, comme je l'ai dit plus tôt, la lutte est arrangé mais très rarement le sort en décide autrement et de voir un jeune s'affaisser lourdement sur le béton sans le savoir ou prévenir une chute mortelle, puis enfin continuer le combat en "vendant" , moi j'appelle ça un athlète. Plusieurs au Québec n'auraient pu tenir le coup et pire encore, une personne normale aurait été quitte pour une convalescence à l'hôpital.

    C'est pour ça que les anciens bons professeurs de lutte nous apprenaient à tomber et prendre des "bumps", même après une année complète de pratique.

    La CWA a fermé ses portes. Quoi dire? Disons que ça devait arriver un jour. Vous savez, l'amour et la passion pour la lutte se perdent très vite lorsque la salle est vide. D'autres ont passés par là, moi-même j'en fais partie, et ça n'a pas fait de moi un faible ou une mauvaise personne. J'ai seulement appris de mes erreurs et acquis encore plus d'expérience face à du monde "contrôlant". J'ai composé avec ce que j'avais mais Andy Rosetti avait tout pour réussir avec l'équipe de 2004.

    Andy n'avait aucun problème de salle ou de directrice, il avait une équipe (Charette et cie) jeune, dynamique, travaillante et surtout LOYALE, une équipe qui a pris des risques, qui a écouté les conseils des vétérans ou autres, qui tranquillement évoluait… Bref, une équipe qui s'est vite débarrassée des fauteurs de troubles et des pas fiables.

    Cette fédération était passée d'exécrable à cendrillon en quelques mois et puis, plus rien. Andy Rosetti a congédié l'équipe et les fans, je crois, ne lui ont jamais pardonné et ont continué à bouder le "Bogey".

    J'aurais juste aimé voir où en serait rendue la CWA en 2006 si l'équipe de Steve Charette serait demeuré en place. Jamais nous le saurons, mais ces dirigeants de rêve dont Andy a osé se débarrasser rebondiront à quelque part, du moins je l'espère. Juste un "feeling" personnel, si un jour Andy Rosetti se repart dans cette galère de la lutte, je pense qu'il fera amende honorable en allant rechercher "ceux" qui lui ont rempli sa salle, c'est à dire l'équipe de 2004.

    Changement de sujet, souvent je rencontre quelques lutteurs de Québec ou des environs et tous se plaignent qu'il n'y a plus de lutte à Québec, ou du moins régulièrement.

    La ICW avait son 24 heures les 2 et 3 septembre dernier et en regardant les résultats, je ne vis aucun noms de lutteurs du grand Québec et des fédérations environnantes. Vous savez, vous aviez la CHANCE de performer dans une nouvelle salle avec la foule la plus facile au Québec, avec les frères Proulx qui ont la meilleur psychologie de lutte en province, évoluer sur un autre ring contre et avec des nouveaux lutteurs en plus d'avoir la chance de lutter de 4 à 8 fois en deux jours.

    Tout le monde se plaint de ne pas lutter et personne ne bouge lorsque cette occasion s'amène. J'étais moi-même supposé lutter pour cette 2ième journée, soit le dimanche, mais mon employeur m'a contacté à la dernière minute.

    Si vous aviez la même raison que moi, je m'excuse car le travail passe avant toute chose. Par contre, si votre raison était que vous n'aviez pas encore de bottes de lutte, bien allumer un peu car dans les "tryout" de la WWE, y a pas personne en espadrilles.

    C'est désolant de voir si peu de jeunes lutteurs vouloir prendre de l'expérience ou de vivre une expérience, une très bonne, mais je suis certain que si cela aurait été pour la IWS, vous auriez tous monté sur le pouce cordés comme des moutons sur le bord de la 20 ou vous vous auriez trouvé de l'argent pour y aller en autobus. Et pour ceux qui ont des autos et qui se pognaient le beigne lors de cette fin de semaine, je vous place une note de 0.

    Franky The Mobster ne se prend pas trop pour un autre lui, car il est allé donné de son temps à la Fondation ICW et a été choisi pour un essai à la WWE. C'est juste que je suis déçu et ça ne me donne encore moins le goût de repartir quelque chose au Centre Marcoux de Québec, même si un jour la directrice lève les feutres. C'était peut-être plus intéressant d'aller lutter à St- Casimir au travers les mouches, dans un vestiaire à ciel ouvert, les deux pieds dans le sable, devant une poignée de spectateurs. Enfin, tous sont boss d'eux mêmes.

    Pour ceux qui à l'avenir qui sont loin de Montréal et qui ont l'idée de "booker" Dru Onyx sur leur carte, je vais vous donner un conseil afin qu'il soit présent. Faites-le lutter contre PCO ou un nom réputé dans la province et je suis certain qu'il sera assis dans le vestiaire. Vous savez, les raisons sont toutes bonnes pour le lutteur afin de justifier son absence et toutes aussi mauvaises pour le promoteur à l'autre bout du fil, et encore plus choquantes si c'est par courriel.

    C'est seulement une constatation que j'ai faite et je ne suis pas à l'abri dans mon rôle de promoteur occasionnel de me faire avoir. Dru Onyx est un de mes grands préférés sur l’une de mes cartes et j'en prend soin… Mais, je prend mes moyens secrets afin qu'il soit toujours présent à partir de ma notoriété. Il est une pièce MAITRESSE sur une carte, de par ce qu'il dégage, mais il affectionne également les gros spotshows d'aréna avec 1000 personnes et plus peu importe l'endroit en province (St- Ambroise), il y était mais PCO était devant lui.

    Ah oui, Franky a été le seul Québecois à avoir été choisi pour ce "try out". C'est un très bon choix, mais il me semble qu'il y manquait certains noms. J'y vais avec les Kevin Steen, Vanessa Kraven, Damian Steele et Tomassino.

    Pour Steen, certain me diront la « shape ». Non, je l'ai trouvé imposant à St-Pascal: toujours aussi talentueux à 235 livres, il bouge autant, parfait bilingue, dans un "gimmick" quelconque… il percerait, j'en suis sûr!

    Pour Vanessa Kraven, quelqu'un peut m'aider? C'est du talent gaspillé à Montréal.

    Damian Steele, je l'aime beaucoup. C'est une des plus grosses améliorations des dernières années. Il bouge bien, solide, bon cardio, il a vraiment l'air d'un lutteur. Il cadrerait tellement bien à la NCW, ça lui donnerait la chance de se faire valoir en sol Montréalais. Une lacune cependant : je crois qu'il manque de force brut (je l'ai vécu contre lui à St- Pascal). Les Nicolaï
Volkoff, Muraco, Niedhart me levaient comme un bébé.

    Tomassino?? La dernière fois que je l'ai vu, il avait un bon "look" et une shape améliorée, mais le fait qu'il ne soit pas fiable et son attitude déficiente font qu'il va végéter longtemps. Pourtant, il y avait quelque chose de bien à faire avec lui. Lui seul guide sa destinée.

    J'avais oublié Jake Matthews. Jake a un bon travail ici et il gagne bien sa vie. Avec son épouse Nathalie et leurs 4 enfants, ils forment une très belle famille… alors pourquoi s'éloigner d'eux pour manger de la merde?

    Même chose pour Brick Crawford, mais lui, il en a déjà mangé de cette "merde".

    Tank: lui, je le l’aime super, il a vraiment l’air d’un lutteur… mais, il est trop bon garçon, autant dans la vie que dans le ring. Mais, c’est à ce dernier endroit, il devrait prendre plus soin de son personnage, ce qui veut dire psychologie.

    Et pour PCO, je crois bien que les carottes sont cuites.

    Chase Ironside serait de retour à la lutte. Bravo et j'applaudis en même temps que la NCW, qui doit être contente de son retour… mais pour combien temps?

    Chase seul connaît la réponse. Mais, je veux juste lui dire que la NCW a besoin de toi, que la lutte EN ENTIER a besoin de toi, que ta vraie place est à nos côtés. Bienvenue mon Charles.

    Kurt Angle et JBL ont annoncé leurs retraites respectives, mais je vais vous dire quelque chose que vous vous doutez déjà. Ne prenez rien au sérieux de ces discours endormants parce que ce n'est pas plus valide que les retraites Québécoises.

    Après un certain temps, Angle et JBL s'ennuieront des gros chèques de paie. À part Bruno Sammartino, Dominic DeNucci, Jay Strongbow, Pat Patterson, Ricky Martel et Raymond Rougeau, qui eux se sont préparés une retraite dorée dans l'immobilier, j'en connais pas ben ben qui sont capable de cogner un clou ou faire quelque chose d'autres.

    Patientez chers fans de deux de mes lutteurs préférés, ils reviendront dans pas long. Tiens, mon chum le Nightstaker est déjà de retour.

J'ai comme un message URGENT à donner à des jeunes fédérations qui s'ouvrent et qui ont la chance de s'être trouvées une salle ou ceux qui sont ouverts depuis la dernière année.

    Pourquoi vous annoncez et faites encore des combats "Hardcore"? De un, ce n'est même plus à la mode tout comme les bottes de cowboy et les automobiles de marque Tempo et de plus, ça n'attire pas personne. C'est plutôt un gage pour vous faire perdre votre salle lorsque les dirigeants de salle ou autres verront ce style "poubelle", composé de violence gratuite et n'ayant aucun aspect sportif.

    Une fois l'an, je peux vivre avec et tout le monde peuvent négocier un "Maximum sans limites", un "Hardcore Easter" ou un "Fans bring the Weapons", mais à toutes les fois, j'en ai marre! Le public a tout vu et elle est où la nouvelle limite dans ça? Ce genre de style a souvent protégé ceux qui ne savaient pas lutter, qui ne voulaient pas apprendre ou rallonger certaines carrières, c'est tout.

    Prenez la R2W, ils préconisent une lutte propre, sans extrême violence, dans la meilleur sécurité du possible avec des hauts dirigeants éduqués, qui voulaient faire de ce loisir un sport accessible à tous dans le meilleur des respects. Eh bien ils se sont faits jeter dehors de leurs salles comme des motards, des tas de merde ou moins que rien. Alors, ils ont raison de vous envier.

    L'autre jour, j'ai vu une nouvelle fédération décoller dans un tout premier gala avec un combat d'échelle. Pourquoi un combat d'échelle? Qu'est ce qui a mené à ça? C'est quoi l'histoire de ce dénouement? Qu'allez-vous faire et inventer à votre prochain show après un combat d'échelle mêlés souvent à des tables et chaises, tackeuses, "street fight" et autres? Le public va vous demander une scie mécanique ou un 12 à pompe?

    Apprenez dont à lutter convenablement, à vous mettre en forme et en shape et montrer une histoire au public, une crédibilité qui fera que vous serez respecté et laissez votre côté d'enfant mal aimé assoiffé de violence chez vous. Pour ce côté, que je viens de vous mentionner, le meilleur remède c'est un entraînement rigoureux au gym et de la course à pied lorsque les fils se touchent.

    Continuant ça dans la même lignée : la QWE-QWA, qui devait débuter ce soir, le 23, à déjà tout cancellé. Je me doutais de ce dénouement ,mais allons y avec le début.

    À la case départ, je me suis demandé où se situait le degré de logique et de responsabilité du Centre Horizon de louer, de un, une salle à des jeunes de 16 ou 17 ans pour présenter un gala de lutte. Je ne sais pas, mais il me semble qu'il y a plein de choses essentiel et primaires à demander. Vous savez que ça pourrait être aussi dangereux ou non-sécuritaire autant que de prêter mon auto à un jeune de 16 ans qui n'as pas de permis et ce pendant une tempête de neige.

    Oui, ça été cancellé et pourquoi vous pensez? Un de mes lutins m'a rapporté qu'un des jeunes en question lui a dit qu'il avait 45 billets de vendus mais qu'ils avaient pas le "cash" dans les poches.

    J'ai appris une chose dans la lutte et une grande : c'est que le crédit et les promesses sont de la "merde" dans cette business. Que ce soit de billets en prévente ou de commandites, tant que tu n'as pas la face de la Reine derrière ta fesse gauche, tu peltes de la brume.

    Et pour ceux qui ont vraiment payé d'avance, eh bien pédalez vite sur votre vélo pour aller les rembourser de façon à sauver de ce qui reste du visage de la lutte. Juste ça, je dis le remboursement des billets, fera de vous des jeunes personnes honnêtes pour qui la sympathie s'installera.

    Je n'ai absolument rien contre vous (QWE et QWA), mais ayant travaillé comme un malade pendant 3 ans et 4 mois pour la CCW et les efforts que la EWR ont donnés par la suite, je voyais d'un très mauvais oeil une loufoquerie se dessiner ici, à Québec, comme on a déjà vécu avec le gym Extrême.

    À part quelques noms très valables de Montréal, Grand-Mère et de Jonquière, le reste du roster était composé de lutteurs dont personne ne veut ou presque et d'autres noms vraiment inconnus, ce qui m'incite à vous demander si vous êtes aller recruter dans la rue. Vous auriez perdu le contrôle total de votre journée et les finalistes de la 2ieme carte se seraient exécutés, vers les minuit trente sans difficulté, devant combien de personnes vous croyez??

    Le gym Extrême a déjà eu plus de lutteurs dans le vestiaire que de spectateurs, eh bien vous auriez répété l'exploit.

    Un jeune lutteur de Québec, sur la carte, m’a dit que cette jeune fédération payait tous les lutteurs. C’est quoi une paie pour vous ? Cinq, dix ou quinze dollars… c’est une paie pour vous? Moi, j’appelle cela une allocation de dépenses et, de plus, la lutte au Québec, c’est un loisir et non un gagne-pain. Vous voulez être payé, donc envoyez votre cv à la WWE.

    Vous m'avez demandé de l'aide. Merci d'avoir pensé à moi, mais voyez vous je ne peux aider un bébé à faire de la bicyclette lorsqu'il ne sait pas marcher. Pour des cours de lutte, ça prends un ring. Si je veux vous apprendre à nager, ça va mieux avec une piscine qu'avec un tableau et une craie.

    Juste une chose en passant , mon travail m'a amené à faire une expulsion de loyer ce 1 septembre dernier, et ce, juste de l'autre côté de la rue du Centre Horizon, drette en face de la porte d'entrée de ce même Centre. Il n'y avait aucun poster de lutte dans la bâtisse, rien sur les poteaux, rien sur non plus dans les vitrines de commerce, pas personne aux quilles en bas savaient qu'il y avait de la lutte dans 3 semaines, à quelques étages plus haut. Donc, est ce que c'était une lutte "rave" qu'il y avait? Faut jamais garder ça secret un gala de lutte.

    Là, vous devez payer l'acompte minimal pour avoir réservé la salle, sinon encore un autre endroit de brûlé. Et je viens tout juste d'apprendre d'une taupe que vous remettez le tout au 4 novembre. Qui mordra à l'hameçon encore? Ceux qui n'ont pas de booking à aucune place évidemment, mais au moins les crédibles comme Giovanni et Damian Steele n'ont pas mordu.

    À $12 l'entrée, bonne chance! Au moins, le gym Extrême ne chargeait que $5, et souvent rien. De la lutte québécoise en haut de $10, à moins d'un TRÈS TRÈS gros évènement, c'est trop cher. Je vais voir les Chiefs de Laval, ici au Colisée Pepsi, pour $12 et c'est des "hommes" qui se frappent pour le vrai sur le nez, alors...

    Pour terminer, à part le Journal de Québec, avec sa rubrique 431, où il y a 3 pages de jobs et plus à $8 à $15hrs, quelqu'un m'en a trouvé une bonne à quelque part sur le net. Je vous l'offre pour ceux qui veulent travailler :

    Travail à temps plein

    Nous somme à la recherche d'un homme à tout faire, habile de ses mains, travaillant et en bonne condition physique, fiable, honnête et ponctuel. Le candidat doit être capable de travailler sous la pression, être souvent disponible le soir et fin de semaine.

    Salaire $7.60 l’heure.
    Veuillez vous présenter avec votre CV au Centre Mgr Marcoux.


    Vous voyez, nos grands-parents travaillaient dans de telle conditions; c'est pour ça que les syndicats existent aujourd'hui.

    Bonne semaine,
    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @