"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #35 (4 novembre 2002)

 

    Bonjour chers amateurs de lutte, 

                                                

         Le gala de l’Halloween est enfin passé, çà été un franc succès et j’en suis bien content.  Le mérite revient à tous les membres de la C.C.W. autant les lutteurs que les membres de soutien et laissez moi vous dire que nous avons eu la salle la journée même à 9 :00 du matin avec rien d’installé, tout le MONDE a  travaillé, a sué pour que le spectacle soit de toute beauté enfin je veux nommé quelques noms soient Réjean et Line, Marc Moisan, Serge Lebel, Sylvie Desgagné, ma conjointe Karen, Patrick Fortin et sa femme, Camille Descarreaux, Réjean Drapeau et quelques autres dont les noms m’échappent.  À tout ce beau monde Merci du fond du cœur.

 

            Vous savez, je redoutais ce gala, peut-être par fatigue car ces temps-ci je double avec un autre emploi mais le Hardcore Easter, Halloween Trick or Threat et Christmas No Gifts sont comme les trois plus gros évènements de l’année encore plus que les autres gros show mensuels.  Christmas No Gifts du 21 Décembre en sera tout un également; d’ailleurs je commence déjà à mettre mes énergies sur ce gala.

 

            Je voulais renchaîner en disant qu’en plus de superviser le tout, je dois me garder de l’énergie pour lutter également et çà c’est le gros du morceau.  Je travaille ces temps-ci à me trouver une relève digne, fiable et crédible afin de me remplacer, histoire de me distancer quelque peu du ring. 

 

          Oui j’ai toujours cette grande amour et ce feu sacré pour le ring mais à l’arrière scène j’ai un travail colossal, travail qui a souvent débuté aux premières heures du matin la journée même du show donc c’est à peu près normal que je ne sois pas à 100% entre les cordes et c’est là que je veux intervenir. 

 

          Ces temps-ci je soigne un mal à l’épaule gauche, au coude et à la main droite et de plus, mon physique, ma shape enfin je fais dûr.  C’est pour çà que je m’habille en "brawler".  Mon nouveau costume est prêt mais j’ai trop de fierté pour apparaître sur le ring en si mauvaise condition physique que maintenant.  OK je donne quand même une bonne performance car je traîne du bagage mais ce n’est pas le vrai guerrier qui va à la guerre.  Pourtant au début de l’été j’étais bien parti avec mon entraîneur privé  mais le surplus de travail que la compagnie demandait ont fait que je me suis lassé de l’entraînement et aujourd’hui j’en ai les dividendes.  Début Décembre j’aurai plus de temps pour moi et le gym me reverra.

 

 

 

          Pour parler de relève, parlons en.  Je veux former une couple de gros "face"  afin de me remplacer un peu, de laisser la place aux plus jeunes.  Je dois les trouver, les développer à ma façon en leurs inculquant de la bonne attitude et travailler de concert avec eux pour les mettre crédible; de cette façon je pourrai encore mettre plus d’ardeur à la promotion parce que j’ai plein de plans en tête et je veux m’y mettre à 100%. 

 

          J’en avais trouvé un en qui j’aurais ensemencé de la graine de "face" et ce gars là m’avait impressionné à la St-Jean-Baptiste.  J’avais déjà mentionné que je  le voulais, que j’en aurais pris soin enfin il dégage quelque chose sur le ring mais où il luttait, il tournait en rond. 

 

          J’ai réussi à le faire inscrire à mon école, à le faire lutter dans les show relève mais voilà il est venu me voir pour me dire qu’à la C.C.W. c’était trop fort, qu’il n’était pas de calibre pour ce grand ring, en résumé il m’a dit qu’il quittait pour retourner dans son ancienne ligue mineure car il était moins stressé.

 

"Pourtant tu apprends très vite, tu as un bon physique et tu aurais ta place les Samedis à partir de Christmas no Gifts; ton frère également, je l’aime bien.  Il a sa place.  Tout le monde qui travaillent fort ont leurs places."

 

          Bon, voilà il est parti et je lui souhaite bonne chance.  Il aurait lutté à Noël devant 400 à 500 personnes payantes, personnes qui j’en suis sûr, l’auraient acclamé; il a fait un choix et je le respecte.

 

Où il lutte?

 

          Dans un endroit où à un des derniers programmes,  il n'y avait que 23 personnes dont seulement 7 avaient payé.  Les 16 non payants prenaient une bière contemplant la barmaid. 

 

C’est vrai c’est moins stressant si tu manques un "move". 

 

Parlons en plus.

 

 

 

          Pour parler d’autres choses, venez sous la tente car c’est frisquet dehors ce soir, j’ai allumé un bon feu et je vais partager avec vous mon repas qui est constitué de plusieurs ailes piquantes du Kentucky. 

 

          J’ai lu la chronique de Sébastien "Le martyr" de la U.W.Z. de St-Hyacinthe.  Je n’ai pas été surpris du résultat "poche" de cette journée car voyez vous cette jeune fédération faisait appel à mes services auparavant soit pour la location du ring et quelques lutteurs. 

 

          Les dernières locations soient à St-Hyacinthe, St-Louis Sur le Richelieu et St-Judes, je partais aux premières heures du matin avec quatre lutteurs de qualité, deux belles gérantes et quatre autres personnes pour monter le ring et y faire la sécurité pendant le show. 

 

          À St-Hyacinthe, le ring était monté à midi pour un show qui débutait à 19:30 et celui-ci est en parfait ordre. 

 

          Mon prix 700.00$ et je peux vous dire que je déposais net dans le compte de la C.C.W. soit 290.00$ après toutes les dépenses de ce beau monde et que j’étais parti de chez moi en tout 20hrs en plus que le lendemain, il fallait que je replace le ring dans le Centre Marcoux à Québec.  

 

          Là-dessus la U.W.Z. voulait économisé et je n’ai rien contre çà et c’est souvent là le "hic". 

 

          Oui, ils ont sauvé 250.00$ en prenant un ring de Montréal mais savez vous que cette jeune fédération qui prenait du gallon vient de chuter du côté crédibilité et pas à peu près. 

 

          Le ring est arrivé deux heures en retard et il était lamentable, les planches levaient, une corde s’est cassée et une couple de lutteurs ont visité l’hôpital.  Le seul lutteur étranger à la carte était le Patriote Québecois.  Je n’ai rien contre lui mais on est loin des Daken Demento, Giovanni, X-Treem, Radikal Rage, Davey Jackson, Pat Harris, Sexy Oliver, Kevin Martel, Mélissa et Kelly qui ont paradé à tour de rôle dans ces villes. 

 

          J’aime bien ces jeunes à St-Hyacinthe et je leurs souhaite la meilleure des chances dans l’avenir mais dites-vous une chose, c’est que vous en avez toujours pour votre argent et là-dessus je vais vous confier un secret c’est qu’à chaque fois que j’ai voulu économiser de l’argent, hey bien j’en ai perdu.

 

 

   

 

          J'ai abordé un sujet dans la chronique précédente soit celui des coups de chaises ou autres et je crois que vous m'avez très mal compris du moins cela a fait jaser.  Vos opinions sont tous bonnes mais je vais être plus précis. 

 

          Moi Sunny War Cloud, j'ai fait mon nom partout où je suis allé en étant un tough qui n'avait peur de rien.  Je ne suis pas stiff, je suis solide.  Édouard Carpentier était un solide et c'est ce qu'il aimait de moi lorsque j'étais jeune et j'ai toujours lutté comme çà. 

 

          Cependant les coups que tu donnes, TU DOIS ÊTRE CAPABLE DE LES RECEVOIR.  La foule de Québec est habituée à une lutte solide donc si vous êtes mou, vous serez hué et pas à peu près.  Je ne prône pas les coups de chaises à l'école de lutte au contraire, les Radd Adams, D.J Sick n'ont pas besoin de chaises car ils luttent high fly mais au sol ils sont solides.

 

          Chacun a sa spécialité à la C.C.W ou dans toutes les fédérations de lutte.  Ceux qui prennent une chaise dans leurs mains, bon utilisez-là solidement, pas en peureux.  Si vous avez peur de çà, n'y touchez pas.  Moi je ne ferai pas un match d'échelles car je ne suis pas capable donc je laisse çà aux autres et je fais simplement ce que je peux, faire du mieux que je peux et mon style n'est pas extraordinaire, il est unique.

 

 

 

          Vous souvenez vous, j'avais quelque peu parlé de la P.W.F, en leurs souhaitant bonne chance car ils en auraient besoin.  Depuis le dernier gala à St-Gabriel de Brandon, plus rien nulle part.  Les lutteurs de l'Ontario qui ont fait le dernier spectacle s'essuient encore le visage avec leurs chèques de paie qui ont rebondit.  À qui la faute?

 

          Laissez-moi vous dire que çà prend de l'argent en avant de toi pour faire rouler une fédération de lutte avec tous les imprévus qui arrivent.  Moi et Keven Martel au début de la C.C.W pensions faire des gros sous à Québec avec la lutte.  Keven s'est retiré et travaille dans un autre domaine tandis que moi je travaille présentement dans une usine de porte patio afin justement de garder mon compte de banque en santé au cas d'imprévus car dans la lutte, ils sont nombreux (Centre Marcoux, assurances, équipements, etc.).

 

          Le mois passé, j'ai demandé à mon comptable de m'indiquer le jour où je ferai de l'argent.  Il m'a répondu candidement:

 

"M. Rancourt, votre compagnie s'auto-finance bien, question de rouler sur l'or,  Non.  Cela va vous faire un très beau loisir et de temps à autre vous pourrez vous payer un souper avec votre femme."

 

          C'était la conclusion de ma visite à son bureau.  Moi je gère la C.C.W du mieux que je peux avec le summum de connaissances que j'ai et à l'autre bout de la 20, Ludger Proulx et Hélène font la même chose que moi et ils connaissent çà une entreprise après 11 ans.  À ce que je sache, Ludger est prévoyant et il calcule encore à toutes les semaines; sans calculs de sa part, ils seraient fermés.  L'exécutif de la N.C.W ainsi que Paul Leduc de la F.L.Q font des comptes à tous les jours également. 

 

          Donc il n'y a pas de miracles, sans télévision, la P.W.F même si ils ont de l'argent (je parle des dirigeants) sont là pour en faire et je crois qu'ils en ont perdus donc ils ont stoppé l'hémorragie.  Pour le côté loisir, ces gens-là n'ont pas la passion qui m'anime à tous les matins lorsque j'ouvre les yeux.

 

 

 

           Bertrand Hébert n'est déjà plus avec Lutte 2000.  Je vous l'avais prédit il y a une couple de mois que cette alliance ne pouvait durer.  Pourtant Bertrand Hébert semblait filer le parfait bonheur, du moins il bougeait, il apparaissait sur le net en tenant fièrement le flambeau de Lutte 2000.  Il avait plein de projets en tête et son but était de les rendre tous à terme, lui qui est un passionné, un dépendant de ce sport tout comme moi. 

 

          Je ne sais pas ce qui s'est passé et cela ne me regarde pas mais j'ai assez d'expérience dans la lutte pour avancer des hypothèses plausibles et crédibles à la fois.  Mais laissez-moi vous dire que le 27 Décembre à Verdun, Jacques Rougeau n'a pas le droit de se tromper car son nom de famille s'effritera très vite car les commanditaires très souvent demandent des résultats. 

 

          Bertrand Hébert est parti car il prenait trop de place lorsque Jacques voulait être seul et il était absent lorsque celui-ci se cherchait un valet.  Cette histoire me fait chier au plus haut point car oui je l'avais prédit, mais encore une fois il a fait sentir à une des meilleures têtes de lutte au Québec comme un moins que rien. 

 

          Le plus grand fan de Jacques Rougeau est Jacques Rougeau lui-même et laissez-moi vous dire avec convictions que dans un avenir très rapproché, cela lui sera néfaste. 

 

          Qui remplacera Bertrand Hébert qui lui a été précédé par Paul Leduc?

 

Peut-être Kevin Steen si il n'est pas rétabli de sa blessure du moins je le pense car il a une longueur d'avance sur tous les autres car il a été "brainwashé" par Jacques qui l'a exorcisé à sa façon mais malgré un talent exceptionnel je ne le changerais pas pour un D.J Sick.  C'est mon opinion et je mourrai avec. 

 

          Et encore pourquoi Raymond Rougeau a le droit d'être sur le ring de la W.W.E avec une chemise de cette compagnie et que les autres doivent s'abstenir même de regarder celle-ci à la télé.  Deux poids, deux mesures à Lutte 2000.

 

          L'an dernier, j'ai rencontré par hasard un jeune lutteur de Lutte 2000 dans une salle de lutte à Montréal.  Cela a été enrichissant autant pour moi que pour lui de se parler et il lit mes chroniques mais à mon départ il m'a fait jurer de ne pas en souffler un mot à personne car Jacques le mettrait à la porte.  Parlons-en plus car je vais faire une rechute de comportement.

 

 

 

          Je voulais vous dire chers lecteurs, saviez-vous que j'avais un talent caché et que je l'ai découvert depuis que je demeure à Québec.  Je vais vous raconter.

 

          C'est que Mercredi le 16 Octobre dernier à l'hôtel de ville de Lorretville, je suis allé défendre mon cas, défendre mon argent dûrement gagné contre la célèbre police de Québec, détachement de la Haute St-Charles et qu'encore une fois j'ai gagné une victoire doublement apprécié car c'est le premier billet d'infraction de vitesse que je contestais soit 112 km dans une zone de 70.  "210$ + 3 points de démérite, çà fait mal lorsque tu viens de flamber 200$ au Village Des Sports avec ta femme et tes deux petites filles. 

 

          C'est çà mon talent caché; Avocat. 

 

          J'ai admiré cette profession lorsque j'étais transporteur pour les Services Sociaux division D.P.J à Chicoutimi de 1995 à 1997.  Cela m'a toujours fasciné de voir un avocat de la défense défendre habilement son client et curieusement le tout s'est déplacé à Québec depuis que j'ai déménagé dans cette ville.  Je suis constamment harcelé par ce corps policier.  Les raisons me diront certains:

 

"Écoute Sunny, tu es un nouveau visage ici, tu as les cheveux longs, tu es imposant et tu as le regard d'un criminel."

 

          Si vous saviez, je suis le plus grand "face" avec de la graine de "heel" et je transporte ma "gimmick" partout dans la vraie vie c'est tout. 

 

          C'est ce micro et ce charisme que j'ai transporté pour la 11e fois devant le juge le mois passé et que j'ai gagné encore une fois car je suis sorti victorieux une 10e fois.  Ma seule défaite a été une erreur de ma part car après la remise de mon "ticket", j'ai porté des injures aux policiers les invitant même à se battre.  Ils étaient deux et le juge les a cru à part çà j'ai toujours semé le doute dans l'esprit du magistrat, travaillant bien ma défense et préparant mon texte de façon assidu.  Souvent Karen vient témoigner pour moi comme quoi j'ai bien fait mon arrêt obligatoire et que je respecte le code de la sécurité routière. 

 

          Donc vous qui êtes lutteurs, qui avez en vous un talent de comédien hors pair, n'ayez pas peur de contester vos tickets, c'est votre argent, celle qui vous nourrit, qui nourrit vos enfants car il y a plein d'injustices dans la vie et plus précisément sur nos routes. 

 

          Si vous avez besoin d'un conseil sur ce genre d'évènement, contactez-moi je me ferai un plaisir de vous donner des petits trucs, des phrases clés pour triompher car à la cour c'est comme un match de lutte, ton adversaire, c'est l'avocat de la couronne, l'arbitre c'est le juge, c'est lui que tu dois endormir comme à la lutte et plus la salle est bondée derrière toi, eux ce sont les spectateurs ou ceux qui défendent leurs droits comme toi, eux lorsque tu les fais rire et même le juge, cela veut dire que tu dégages. 

 

          Ah j'oubliais, la greffière devant toi qui te demandes tes coordonnées et qui te fait assermenter, elle c'est l'annonceur.  Vous voyez, une salle de justice, c'est comme une salle de lutte, c'est-à-dire un endroit plein de bons comédiens où il se dit plein de "bullshit" et que toi, tu dois prouver hors de tout doute que tu es le plus honnête, je veux dire le meilleur "face".  La bible devant toi, celle où tu as posé ta main droite, lorsque c'est pour sauver ta peau, c'est comme le bottin téléphonique ou une bonne revue de lutte.

 

            Une vraie joke quoi.


    Bonne semaine,

    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @