"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #32 (13 août 2002)

 

    Bonjour chers amateurs de lutte, 

                                      

          J’espère que tous les vacanciers profitent pleinement de la belle température car nous à la C.C.W. on ne se prend pas de vacances au contraire nos fins de semaine sont ardûment remplis mais encore là c’est nous qui avons choisi cette option et c’est dans cette lignée que nous sommes heureux.  L’an prochain cependant, je me promets un dix jours de vacances sur une moto-marine au Lac St-Jean.  La chaleur et le dûr travail de fin de semaine ont fait que j’ai fait une rechute sur mon régime et j’ai  délaissé le gym depuis un mois ; je me reprendrai en Septembre croyez moi.

 

           Ces temps ci et depuis un an, je reçois beaucoup d’appels et de courriels concernant combien vaut un ring et où en faire faire un.  Le dernier appel fut hier soir et je vous le fais entendre : " Sur l’afficheur, appel interurbain : 1-418-662-4…

 

- Oui bonjour je veux parler à Sunny War Cloud.

 

-   Moi-même.

 

-   C’est que nous sommes un petit groupe d’Alma qui faisons du backyard et nous voulons nous acheter une arène.  Combien ça coûte et quel endroit on peut en acheter une? 

 

-   Avez-vous déjà suivi des cours de lutte à quelque part avec un professeur connu?

 

-   Non jamais, on s’entraîne entre nous.  Nous sommes déjà allé voir la J.C.W à Jonquière mais c’est trop loin et on n’a pas besoin d’eux.

 

-   Trop loin vous dites.  Moi lorsque j’étais jeune je partais de Jonquière sur le pouce pour aller apprendre mon métier à Montréal et ceux de la J.C.W. se faisaient la route Jonquière-Québec à toutes les fins de semaine l’automne passé.  Non je ne peux pas et je ne veux pas vous aider car c’est contre mon principe.

 

Voilà!  Et c’est quoi mon principe?

 

          Premièrement et en répondant de la sorte, j’ai pris soin de la lutte et des grandes fédérations Québécoises établies dans la province.  Des appels et courriels de ce genre, j’en ai environ trois à quatre par semaine et ces jeunes ne veulent pas prendre de cours, enfin ils veulent adopter la ligne facile après quoi se proclamer entraîneur et promoteur en même temps.  Ça j’en ai plein le dos et je veux protéger mon sport afin qu’il soit fait dans les grandes règles.

 

           Un pêcheur qui revient d’un voyage de pêche d’avec 200 belles grosses truites ne dira jamais où son lac est situé ; même chose pour la lutte.  

 

           Avant que je dévoile certains secrets ou plogues, les personnes concernées doivent avoir gagner leurs dûs, manger de la " merde solide " enfin le podium et la grande "chaise" ne doivent pas être accessible si facilement et ça c’est une règle non écrite dans la lutte mais qui se doit d’être encore prêcher avec ses plus grandes convictions.  

 

           Et là je parle à tous les promoteurs, VOS SECRETS GARDEZ-LES POUR VOUS.  

 

           Seulement dans la région de Québec, avoir écouté tout le monde, il y aurait peut-être sept arènes en circulation donc autant de fédérations soient moyenne ou médiocres qui auraient dilué le circuit par le fait même qui nous auraient brûlé partout avec du hardcore tout croche et sans bon sens.  

 

           Oui c’est vrai ce que je vous dis, la plupart des jeunes ne veulent pas apprendre de la bonne façon, ne veulent pas commencer au bas de l’échelle, soit que l’école de lutte est trop dispendieuse ou trop loin en somme certains pensent que nous sommes "old school" ou dépassés.  Je m’excuse mais le respect et la crédibilité auront toujours leurs places dans la lutte et je me battrai aussi longtemps qu’il le faut pour les faire valoir.

 

          Certains diront que Sunny et Kevin veulent être les seuls à Québec.  Ils ont tort et raison en même temps.  

 

          Je passe tout mon temps à soigner la direction du Centre Mgr Marcoux pour garder ma salle à chaque semaine, les assurances ne cessent de me harceler sur quel style de lutte j’enseigne.  Les gens ont peur et ne veulent plus louer pour la lutte et tout ce qui se véhicule autour de celle-ci.  

 

          J’ai perdu un show plein air le 4 Août dernier au Parc Maizeret à Québec; j’en avais parlé dans un récent message de fumée, hey bien je suis allé voir la direction du Parc et ils m’ont affirmé qu’après avoir vu et entendu parler de ce qu’ils s’étaient passé au Parc St-Roch à la St-Jean-Baptiste, qu’ils avaient pris la décision de canceller le gala auprès du groupe Mosaïque.   

 

           C’était l’ancienne Q.C.W. qui était présente à la St-Jean mais eux ont fait le lien que c’était du pareil au même.  Je ne blâme pas la Q.C.W. dans çà car il y a certaines personnes pour ces spectacles et d’autres qui n’acceptent pas.  

 

           Dans les villes, présentez de la BELLE LUTTE et faites attention à votre vocabulaire lorsque vous avez le micro dans les mains.  Lorsque vous vendez un show en campagne lors d’un festival, là vous pourrez faire un Royal Hardcore comme nous avons fait à St-Pascal de Kamouraska.  Ces dirigeants de Festival quelconque ne regardent pas et se foutent royalement de la violence exercée dans le ring, leurs priorités sont la vente de bière.

 

          Dans un autre sens, j’ai acheté au printemps dernier, le ring de la défunte N.C.W. Québec à un très bon prix justement pour ne pas avoir celui-ci en circulation à Québec (Hardcore).  Je suis quand même comblé dans ça car j’aurais payé ce même prix pour ne pas avoir de compétition et en plus aujourd’hui j’ai un 2e ring qui est déjà payé de par les nombreuses locations que j’ai en province.  

 

         J’ai aidé la J.C.W. à Jonquière de par mes contacts à avoir une salle, les assurances, un ring et beaucoup d’autres choses car ils ont trimés dûr croyez moi.  Je les ai vu remplir une salle de 250 personnes dans un ring composé de vieux matelas et de cordes jaunes.  Ils ont fait des levés de fond, du porte à porte, trouvé des commanditaires enfin ils se sont tous grouillé le "cul" afin de s’améliorer.  Ils n’ont jamais eu peur de la route que ce soit Québec ou Montréal tout en s’organisant avec des moyens très modeste.  

 

          L’an passé, ils étaient presque tous là à l’école de lutte de la C.C.W. pour la session d’automne et une autre raison pour m’occuper d’eux c’est que mon garçon Davey Lawless fait partie du top de cette fédération et en même temps est actionnaire.  

 

          Vous voyez ils ont travaillé dûr et correctement, ils ont fait la chose dans l’art qu’il se doit.  La J.C.W. m’ont donné du bon vouloir et du matériel et je leurs ai donné des outils et regardez, ils fonctionnent à merveille.  De temps à autre, ils viennent lutter à la C.C.W. et à la F.L.Q. de Montréal, de cette manière ils prendront encore plus d’expérience et ce sera que plus bénéfique pour eux.

 

          Alors pourquoi je prendrais soin d’un gars de cette même région ou ville que je ne connais même pas, qui m’a rien donné et qui a seulement pour but d’écraser la J.C.W. et ça ce n’est qu’un exemple qu’on peut voir partout en province.  

 

         Je le dis encore, dans la lutte et ma vie à moi, c’est du donnant donnant; les personnes qui sont vraies dans mon cœur, ceux qui me rendent heureux, je sais comment leurs rendre, LES AUTRES JE NE LEUR DOIS RIEN. 

 

         J’ai le cœur gros comme un éléphant par contre j’ai appris que dans la lutte les vrais amis sont très rare même que pour être sûr d’en garder un, je me suis acheté un chien.  Par contre, j’ai très bien averti la J.C.W. d’enterrer toutes leurs plogues afin que la lutte demeure en santé dans la région du Saguenay Lac St-Jean.

 

         Donc cessez de me harceler avec vos décollages de fédération et apprenez à lutter, allez vous entraîner dans les gyms car ils y en a que ça fait dûr à mettre entre les cordes, achetez vous des vrais bottes de lutte en somme ayez l’air d’un lutteur, regardez vous la même lutte que moi à la télévision, en voyez vous des lutteurs avec des espadrilles et beaucoup habillés de la tête au pied à par d'une "gimmick" et sur ce je veux terminer ce paragraphe en vous disant qu’une arène, c’est une ARME lorsque tu ne sais pas t’en servir.

 

         Ceci étant dit passons à autres choses.  Oui c’est vrai plein de monde veulent savoir ce que j’en pense de oui je veux dire du passage de Bertrand Hébert à Lutte 2000.  

 

         Bertrand c’est une personne que je m’entends super bien avec.  Lui c’est une bonne tête de lutte et un connaisseur.  La N.C.W. n’en voulait plus et ça c’est du passé et je ne veux pas m’en mêler ni émettre une opinion car je ne suis pas au courant de rien de ce qui se passait autour de la table N.C.W. sauf que l’exécutif en place et la C.C.W. formons une bonne relation et je veux qu’il en reste ainsi.

 

         Mais Bertrand dans tout ça?  

 

         Il a raison d’être fâché lui qui a mené la N.C.W à de grands sommets avec la Mafia du booker mais la N.C.W. fonctionne avec un C.A. et c’est le risque.  Je crois que Bertrand Hébert aurait été en mesure d’aider n’importe quelle fédération de par ses connaissances et son leadership surtout qu’il voulait prouver à ses anciens "chums" qu’il n’était pas fini pour autant et il aurait je crois accepter n’importe quelle offre dans la région de Montréal de n’importe qui car il avait non pas faim ou soif de vengeance mais de lutte.  

 

         Moi j’étais à Québec donc je n’y ai jamais pensé mais il aurait aimé la C.C.W. et mon contact humain mais voilà il a abouti à Lutte 2000, je respecte son choix, il est toujours mon ami et je lui souhaite bonne chance et ÇA il va en avoir besoin.

 

         Bertrand a ramassé je crois l’ancienne job de Paul Leduc à Lutte 2000.  Je lui souhaite longue vie mais je crois que cela durera le temps d’une rose.

 

Pourquoi?

 

          Parce que c’est une job "sale" semblable à un contremaître dans une usine.  Un genre d’intermédiaire ou commissionnaire à qui on lui fait faire "les jobs plates".  Aucune vision sur la foule, toujours en retrait, aucun pouvoir de décisions, seulement des suggestions, un poste laissé vacant depuis le départ de Paul Leduc mais qui n’a jamais trouvé vraiment preneur.

 

Pourquoi?

 

          Parce que personne ne peut s’entendre avec Jacques Rougeau, nous sommes tous des "deux de pique" pour lui.  Tout le monde doit le servir et lui ne doit rien à personne.  Ton opinion, ta suggestion sont nulles dans cette fédération.  Nous sommes tous des moins que rien dans le vestiaire et là je parle pour moi et pour les anciens dans le temps.  Si cela ne fait pas son affaire, hey bien il te "droppe sa merde" devant tout le monde pour montrer qu’il est "over".  Le respect il ne connaît pas ça et ce que je crains c’est que Bertrand y passe aussi et lui n’a pas besoin de ça car il connaît son métier.  

 

          Encore là je peux me tromper car Jacques a peut-être changé mais un arbre qui a poussé croche durant 40 ans, ça prends un bon timberjack pour le redresser et celui ci ne sera pas Serge Proulx non plus.  Et oui j’oubliais Pierre-Karl Ouellet (le responsable de la venue de Bertrand Hébert) et Serge Proulx jasent souvent ensemble.  Bien ils peuvent continuer à jaser, c’est Jacques Rougeau qui est le BOSS à Lutte 2000 et Ludger Proulx celui de la I.C.W..  Si il se fait un "move" quelconque, c’est que Jacques et Ludger auront souper ensemble, auront été au cinéma avec leurs conjointes respectives enfin j’écris ça pour rien car le mélange n’est pas bon.  

 

           Peut-être les amateurs le souhaitent mais chacun tirera la couverte de son bord et voudra sa part de gâteau.  Je vois peut-être Ludger "marker" devant Jacques mais il ne devait pas dormir longtemps.

 

            Un gala de Noël je ne sais où entre les Québecers vs les Proulx attireraient les fans mais encore là, je ne crois pas en la chimie de tout ça.  Encore là tout peut changer dans la lutte mais je vous parle de mes expériences personnel d’avec les deux ; je suis à Québec et eux à Montréal et d’ailleurs ce n’est pas le même style.  Jacques ne peut pas aller dans la violence car il perdrait beaucoup de commanditaire et de crédibilité et les Proulx dans la lutte familiale, qu’en pensez vous?

 

          Peut-être pour un gala mais encore là.  Steve Charrette dans un combat technique?  C’est un hardcore solide, le meilleur.

 

          Je n’en sais pas plus que vous car je n’ai pas reparler à Ludger depuis Friends or Ennemies et je ne le questionnerai pas sur le sujet car il sait quoi faire et nous à Québec faisons la nôtre mais je peux vous dire que si Jacques appellerait tous les lutteurs au Québec y compris les miens, il en ramasserait plusieurs car son nom (Rougeau) veut dire quelque chose dans la lutte; mais à lutter trois fois l’an tout en ayant pas le droit de regarder ailleurs, plusieurs s’ennuieraient et cela comprend Bertrand Hébert, à trois fois l’an, je parle à Montréal, les histoires sont dûres à suivre et à faire à part que je sais que Tiger Jackson va encore vaincre Little Broken, le 24 Août.

 

          À part ça je vous laisse, non pas parce que vous n'êtes pas intéressant ou que je n'aime pas vous parler mais Karen n'a plus de cigarettes, je m'en vais au dépanneur au plus vite.



    Bonne semaine,

    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @