"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #31 (24 juillet 2002)

 

    Bonjour chers amateurs de lutte, 

                                      

          J'ai hâte à l'automne, vous voulez savoir pourquoi?  C'est parce que c'est beau l'automne, c'est frais dehors, le monde n'est plus en vacances et c'est plus facile de s'entraîner.  L'automne c'est ma saison favorite, les cours de lutte recommencent, les foules normales reviennent et la température de la salle du Centre Marcoux revient à un seuil tolérant.

 

          Pour parler de foule et d'autre choses, venez sous la tente je vais vous dire ce que j'en pense de çà et de beaucoup de sujets qui se déroulent ces temps-ci.  Encore là vous avez le droit d'être en désaccord d'avec moi mais jusqu'à présent, je maintiens une bonne moyenne.

 

           La foule à Québec, est-ce vrai qu'elle est plus dûr à travailler qu'ailleurs?

 

          Oui c'est vrai et elle n'est pas moins nombreuses qu'ailleurs.  Québec que ce soit pour n'importe quoi, c'est plus dûr.  Regardez pour le hockey, Les Nordiques n'y sont plus et souvent pendant l'hiver, j'allais voir jouer les Remparts et les Citadelles (ils n'existent plus déjà) et c'est la même chose.

 

          Dans les années 80 du temps de Lutte Internationale, Québec était le mouton noir.  Dino Bravo avait une peur noire de cette ville, le regretté promoteur Stan Marshall également; en somme tous les lutteurs devaient travailler comme des déchaînés pour avoir de la "heat".  J'ai lutté à maintes et maintes fois au Pavillon de la Jeunesse et au Colisée, je vais vous dire quelque chose, c'était ardû, ne rate pas un "move" car les huées arriveront de toute part et lorsque tu perdais une fois, tu étais étiqueté "jobber" pour longtemps.

 

          Le Colisée remplit à peine capacité, je ne l'ai jamais vu contrairement au Forum de Montréal, mais encore là vous allez me parler de bassin de population, et bien oui certains me disent qu'à Québec, la C.C.W est seul le Samedi contrairement à Montréal où il y a souvent trois galas le même soir et ce dans le même coin.

 

          Oui mais il y a six fois la population dans la région de Montréal que dans celle de Québec; de plus celle de Montréal, oui elle est plus vivante mais plus partisane, je ne le crois pas.  L'été oui c'est plus tranquille au guichet mais si je me compare à tout ce que j'ai vu dans la province cet été et selon mes sources honnêtes et fiables, je gagne la palme lorsque l'on parle de personnes payantes et ceux qui font le tour, vous le diront car pour ma part, Québec a de très bons et fidèles partisans mais ils sont plus dûr à travailler.

 

          Nous passons peut-être pour des "stiffs" (les lutteurs)à Québec mais notre style solide font que la C.C.W est encore très bien vivante après deux ans d'existence et ce à toutes les semaines sans arrêt; et je continue, si nos shows seraient plates comme certains se plaignent de temps à autre, la foule et les vraies mordus qui arrivent à 14:00 ne viendraient plus.

 

          Notre foule veut du 100% dans le ring et n'acceptent pas les demi-mesures, donc à tous les lutteurs qui passent par le ring de la C.C.W, hey bien déplacez de l'air, rentrez vos coups et vendez tout ce que vous avez, vous allez voir que la foule va vous donner un pop et va vous adopter.   Moi je peux vous dire une chose cependant, c'est que je n'ai jamais eu peur de ma foule non pas parce que je suis le président, c'est parce que je vais à la guerre dans le ring, je dégaine peu importe la grosseur qui est devant moi et je ne ralentis jamais la cadence.

 

          Je n'ai peut-être plus 20 ans et je ne suis pas une gazelle dans le ring mais les spectateurs de n'importe quelle ville savent que ce sera solide, même violent par endroit mais sécuritaire.  Donc à Québec, dégagez quelque chose de votre personnage et le public vous le rendra.

 

          Pour conclure je termine ce sujet en pensant aux dires de Patrick Huard face à Keven Martel lors d'un spectacle que ce dernier avait été voir en haute-ville.  Patrick avait dit à Keven que Québec, c'était dûr et tough, qu'il fallait faire le double de la publicité pour faire sortir le monde de chez eux mais je peux vous dire que lorsqu'une business fonctionne à Québec, elle fonctionne partout.

 

 

 

          J'ai très bien apprécié la chronique du philosophe et celle de François Choquette pour faire suite.  Ils ont tous les deux raisons et après avoir vu et revu le Smackdown du 9 Juillet, cela me porte à croire que nous sommes très loin de la télévision et même un gala du Big 3 si il se concrétise n'avancera en rien l'évolution du marché face à la télé et la profondeur de celui-ci à ce qui attrait à la lutte au Québec.

 

          Une vedette qui n'est plus à la W.W.E depuis un an n'est plus une vedette et ne se vend presque plus.  Le public oublie très vite et Vince a tous les atouts pour diriger la lutte au summum de leur talent.  Lorsque s'en est fini pour vous à la W.W.E, considérez la lutte comme un loisir et non comme un gagne-pain.  Chez les indépendants, vous allez crever de faim et d'ailleurs le monde paient et acceptent de payer le prix demandé aux guichets pour voir des vedettes, c'est-à-dire ceux qu'ils voient à la tété et pour continuer oui la C.C.W prend le style de la W.W.E car eux, ils attirent, ils intéressent le monde.

 

Pourquoi changer le style?

 

Nous travaillons comme les Américains car c'est eux qui ont le monopole.  Le style Japonais, oui ils sont bons, ils sont bons chez eux; si ils seraient si bons que çà, qu'ils parleraient Anglais à la perfection et qu'ils y auraient une clientèle pour eux, ils seraient à la W.W.E sous la gouverne de Vince.  La E.C.W, vous voulez en parler car les plus jeunes étaient accrochés à cette fédération, moi je les regardais mais à quelque part, pourquoi sont-ils fermés?

 

Parce qu'ils manquaient d'argent, de commanditaires, de vision à la télé.

 

Pourquoi tout çà?

 

Parce qu'ils manquaient de fans aux guichets.  Paul Heyman bien qu'il soit une sorte de génie, meilleur commentateur que Jerry Lawler et une tête de lutte, doit $$ encore le fond de ses poches à plusieurs lutteurs.  J'ai cru un bon bout de temps que la W.C.W dans les années d'où la N.W.O était forte et que Sting sortait du plafond, qu'ils y étaient presque, mais il y avait trop de têtes fortes sur le booking et trop à prendre des décisions, Eric Bishoff avait perdu le contrôle.

 

          À la W.W.E c'est toujours Vince qui prend les dernières décisions même si nous ne sommes pas toujours d'accord avec lui.  Qu'on cesse de me parler de territoires et de genres ou styles de lutte, bien que souvent intéressants pour certains, le produit ne lève pas, même au Japon, le produit est trop dilué, trop d'offices de lutte, trop de lutteurs et moins de spectateurs donc ce n'est plus l'endroit rêvé des Américains car le salaire n'y est plus.

 

Encore une fois je vais continuer avec la E.C.W.

 

Qui a vraiment percé et gagne de bons salaires avec la W.W.E à part Rob Van Dam et Lance Storm?

 

Les autres "boys" sont employés à toutes les sauces et végètent; ceux qui n'ont pas été choisi tels que Simon Diamond, Sabu, Roadkill et Sandman etc. travaillent ici et là pour des miettes.  Une autre chose, les gars (E.C.W) étaient moins gros que ceux de la W.W.E  malgré que j'ai toujours aimé leurs styles qui plaient à plusieurs Québécois mais encore là, est-ce que je vais changer le style de la C.C.W pour celui de la défunte E.C.W.? 

 

NON et c'est NON.

 

          Première des choses, commencez par nous trouver une salle qui voudra chapeauter cet événement (hardcore).  J'essaie par tous les moyens d'allonger mes tentacules en province à part Montréal et je me heurte à des réponses négatives de par le mauvais nom qu'à notre loisir.  Ici à Québec au Centre Marcoux, je suis épié de par le produit que j'offre aux gens, son degré de violence est scruté à la loupe et les assurances responsabilité m'envoient pleins de formulaires à remplir à tous les trois mois.  Donc le barbelé, les punaises et la scie mécanique, ce n'est pas pour aujourd'hui. 

 

Pourquoi la I.W.S le font à Montréal?

 

Oui les "boys" luttent une fois par mois, contrairement à la C.C.W d'où c'est à chaque semaine et puis je peux vous affirmer que lorsqu'il arrivera un accident majeur, je dis une "bad luck" soit avec décès, incendie ou invalidation complète, toutes les fédérations vont payer pour çà car c'est le gouvernement qui s'en mêlera et de façon drastique.

 

          Je n'ai rien contre la I.W.S car je parle de temps à autre avec certains mais deux de mes très bons lutteurs sont allé au dernier show à Laval et je leur ai demandé quel lutteur à la I.W.S pourrait nous aider à Québec dans l'immédiat, lutteur qui pourrait soulever la foule d'un trait.  Hey bien j'attends encore après leurs réponses.

 

          Donc des styles de lutte, il y en a seulement un qui pogne, celui que vous voyez à la W.W.E et c'est votre shape, votre charisme, votre micro, votre forme physique, votre habileté, votre style et votre solidité qui feront que vous serez choisi parmi les plus dûrs spectateurs au monde.  À la télé, ceux qui sont "over" et qui réussissent, renferment toutes ces qualités.  Je voulais vous dire également, n'oubliez pas que Vince a voulu changer le football américain avec la X.F.L, il a perdu considérablement de l'argent car il n'est pas le Dieu du football, il l'est de la lutte cependant.

 

          Vendredi le 12 Juillet dernier j'étais en visite à Trois-Rivières chez mes beaux-parents jusqu'au lendemain midi mais à 16:00 me sentant coincé comme pris au piège et en otage tout en pensant que pleins de mon oncles et de ma tantes étaient sur le point d'arriver pour un gigantesque souper, j'ai réussi à m'enfuir et seul la F.L.Q pouvait me sortir de là, je dis çà comme raison valable.

 

          Je ne pouvais parler de la N.C.W car leur gala était le lendemain et de la I.C.W car tout le monde à la maison savait que j'allais voir quelque chose que je connaissais déjà ayant fait deux galas avec eux dernièrement.  La F.L.Q histoire d'aller voir le talent était une raison plausible et divertissante car c'est de la lutte.

 

          À la minute que j'ai franchi l'autoroute 40, j'étais redevenu un homme heureux, seul dans la voiture, l'air climatisé au bout de même que la musique au fond tout en me dirigeant vers Montréal pour aller voir de la lutte, c'est pas grand chose à demander pour être heureux.

 

          Je vais vous dire que j'ai été accueilli comme un roi à la F.L.Q, Mme Leduc et sa fille Kim se sont occupés de mon confort et j'y ai passé une belle soirée.  C'est bon de regarder ailleurs comment se déroule la soirée.  Un gros nom que je retiens, ONYX, il est encore vert mais si il continue, il fera parler de lui.  Physiquement il ressemble à Abdulah The Butcher à ses débuts.  Avec Giovanni de la C.C.W, cette équipe aurait du poids et de la couleur.  On verra.

 

          Ceci étant dit, je voulais vous dire que j'ai perdu un autre lutteur dernièrement, c'était un gradué de l'école de lutte, un certain talent, un gars de plus de 200 livres qui a dépensé 250$ pour deux sessions = 22 semaines et en plus de son costume et ses bottes de lutte.  Un gars poli et gentil, à sa place mais qui a trouvé un adversaire trop fort pour lui et il n'est pas le seul et ne sera pas le dernier.

 

          Pourtant il aimait la lutte, arrivait de beaucoup avant l'heure, partait toujours le dernier, faisait du supplémentaire avec les autres dans le ring même qu'il m'a souvent aidé à défaire toute la salle au complet.  Je l'aimais ce gars là et il avait commencé à lutter à toutes les semaines.  Je m'ennuie de lui et je n'ai plus de nouvelles.  C'est impossible qu'il m'ait oublié comme çà.

 

Où est-il rendu?

 

Il est déménagé avec sa nouvelle blonde qui elle n'aime pas la lutte, peut-être jalouse parce que nous avons de belles gérantes et de belles spectatrices mais elle lui a certainement dit que la lutte, c'est pas payant et qu'il pouvait se blesser pour la vie donc le Samedi, tu restes à la maison.

 

          Une autre victime de la dépendance affective.  Que Dieu bénisse son couple, qu'ils se marient et qu'ils aient de nombreux enfants.

 

            J'ai entendu ce matin à la radio que le gouvernement voulait encore remonter le prix des cigarettes de 3$ le carton, ou de 0,40$ le paquet pour inciter la population à cesser de fumer.  Bullshit!! 

 

          Pensez vous que les fumeurs arrêteront de fumer pour çà, même si ils sont à 10$ le paquet, çà va fumer pareil.

 

Qui va payer pour tout çà?

 

Les enfants voyons!

 

Ce sont les enfant qui auront moins de nourriture et de gâteries.  Ce sont encore eux qui souffriront de tout çà.

 

          Regardez, cela ne prend pas une montagne d'instruction pour savoir çà.  Seulement le fait de vivre et de battre le même pouls que la population normale et vous savez le pourquoi des choses.  Mon dépanneur tout près de chez moi aborde dans le même sens et vend autant de cigarettes qu'avant.

 

Même chose pour les loteries, c'est incroyable!



    Bonne semaine,

    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @