"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #25 (24 mars 2002)

 

    Bonjour chers amateurs de lutte, 

                                              

        Il s'en passe des choses dans la lutte au Québec ces temps-ci, les sujets abondent de toute part bien que je pourrais écrire une chronique par semaine mais le manque de temps combiné à ma maladresse sur le clavier font que je suis secondé par mon garçon Michel lui aussi dans ses temps libres.  Résultats: j'essaie d'être au rendez-vous à tous les 20 jours.

 

           Venez sous la tente nous allons regarder et parler des quelques nouvelles de l'heure bien qu'intéressante pour certains: pour les autres, l'indulgence est de mise car pour moi, aucun sujet n'est anodin.

 

Pat Girard

 

           Le père spirituel de la lutte au Québec est décédé le 5 Mars dernier à l'âge de 83 ans.  Pat Girard dirigeait les Loisirs St-Jean Baptiste à Montréal.  C'était une vraie institution de lutte et cet endroit sentait la lutte, la lutte et encore la lutte.  Pat a été un de mes professeurs.  Il était sévère, rien ne passait avec lui; lorsqu'il parlait, il demandait à être écouté.  Par sa discipline de fer, plusieurs ont réussi et là je vais aussi loin que Johnny Rougeau et Pat Patterson. 

 

           Pat Girard avait beaucoup d'écoute pour moi et il m'aimait énormément.  Il ne perdait pas son temps avec moi, d'ailleurs je partais de Jonquière pour lutter aux Loisirs St-Jean Baptiste et çà il le voyait; souvent il me sermonnait sur des petites choses mais ces petites choses ont fait que plus tard j'ai réussi. 

 

Pour les plus nostalgiques, j'entends encore la foule des Loisirs du dimanche après-midi crier: "La tapette à Desboies, les babines à Guimond, la tête à Papineau, vas-y Bouboule". 

 

          D'autres noms que j'ai côtoyé soient: Dan Ferris, Black Diamond, Gorman Purdy, Daniel Robert, Wellie Tremblay, Pedro Cornelli, Guy Lambert, Michel Frenette, Serge Rolland, Johnny Primo, Reggie et Nick Rapone, Réal Duplessis, Richard Charland, Mad Dog Lefebvre, Andy Moreau, Adrien Desboies, Pierre Morisson, Ludger et Serge Proulx, Guy Ranger, Johny War Eagle, Lionel Provost, Fernard Fréchette, Jack Fortin et j'en passe.  Pat Girard et Édouard Carpentier m'ont entraîné et beaucoup aidé mais une chose m'agaçait: "C'est que les deux ne s'aimaient pas."  Pourquoi?

 

          Je crois que le tout part de l'Europe car Pat Girard était lui aussi une grande vedette dans ce continent sous le nom de Pat Curry.

 

           Lundi le 11 Mars dernier, je suis allé à Montréal pour une réunion du "Big 3" et à la fin vers 23:15 les boys m'ont invité à aller manger avec eux.  J'ai répondu dans la négative car j'avais une dette envers quelqu'un, j'avais une mission, il fallait que je me déplace à un endroit qui m'a rendu heureux, où nous étions tous heureux.  Je me suis rendu aux Loisirs St-Jean Baptiste qui habite présentement l'usine de fabrication des vêtements Kanuk situé coin Rachel et Berri.

 

 

Robert Rancourt et son gérant de commandite Bob Gagné en 1979 au Loisir St-Jean Baptiste

 

          Je me suis stationné en avant de la porte.  j'ai contemplé l'immeuble une dizaine de minutes après quoi j'ai marché jusqu'à la station de métro Mont-Royal aller-retour histoire de faire le même trajet que je faisais dans les années 70 et 80.  Toute l'escapade a duré près d'une heure et à mon départ, j'ai placé ma main droite sur l'édifice et j'ai remercié Pat pour tout ce qu'il a fait pour moi, ses nombreux conseils qu'il m'a donné lorsque j'ai passé aux ligues majeures.  Merci Pat et bon voyage.  Je t'aime.

 

           Jeudi le 14 Mars dernier, je partis à 8:00 du matin pour Drummondville afin d'aller chercher ma toile de ring neuve.  Il faisait beau, le soleil était au rendez-vous, je filais à belle allure sur l'autoroute 20, la musique dans le prélart, tout heureux de modifier la couleur de mon ring lorsque mon cellulaire se fit entendre:

 

- "Oui bonjour!"

-"Oui je veux parler à M. Rancourt s.v.p." (une dame d'un certain âge était à l'appareil)

-"Moi même" je réplique.

-"M. Rancourt, vous avez fait la demande pour produire de la lutte mensuellement au sous-sol de l'église Christ Roi de Lévis"

-"Oui madame, j'ai été refusé"

-"Quoi vous savez déjà la réponse: qui vous l'a dit?"

-"Personne.  Écoutez madame presque toute ma vie, j'ai essuyé des refus et encore une fois j'étais à peu près sûr de la réponse."

-"Vous savez M. Rancourt, la réunion d'hier de la fabrique, ils ont conclue que..."

-"Écoutez madame, je ne veux pas savoir les raisons et faites leurs le message qu'ils mangent un char de merde".

-"Baissez le ton M. Rancourt et soyez respectueux car ce sont du monde quand même âgées."

-"Je m'en balance madame des personne âgées qui dénigrent la jeunesse et qui prennent des décisions lamentables sans avoir vraiment étudié l'organisme.  Dites leurs encore une fois ma façon de pensée et qu'ils aillent se faire foutre, qu'ils continuent à polluer les centres d'achats et s'acheter des 6/49."

 

Vlan je raccroche.

 

           J'avais en Février dernier, visité avec Réjean Drapeau le sous-sol de cette église car lui-même avait déjà organisé un gala à cet endroit antérieurement et la foule avait très bien répondu.  À ma visite, le site était enchanteur, en plein coeur de Lévis, la salle répondait à mes attentes enfin mon 2e ring qui est plus petit et moins haut aurait cadré de belle façon et il y avait un endroit libre pour l'entreposer. 

 

          Le bedeau ou si vous aimez mieux le sacristain lui n'y voyait aucune objection de par qu'il disait que ces temps-ci, les fabriques des églises se cherchaient de l'argent et sont pauvres.  Le prix de location me convenait mais la seule ombre au tableau c'était que le tout passait par une réunion discrète d'où je ne peux être invité pour soumette mon projet de cette dite assemblée de fabrique qui est totalement meublée de gens âgés.  J'ai travaillé une journée complète sur ce dossier à part le voyage à Lévis et de la visite.  J'y ai fait un beau plan accompagné de plusieurs belles lettres de référence à ce qui attrait à la C.C.W et à moi-même.  Le tout envoyé professionnellement par Purolator. 

 

          Vous voyez je n'aime pas perdre mon temps et travailler pour rien.  Je sais bien qu'en thérapie ils m'ont inculqué que même si j'avais raison, les réponses peuvent être décidées autrement mais là je l'ai fait encore pour les jeunes et c'est eux qui sont pénalisés.

 

          Je vais vous dire quelque chose vous les gens de la Fabrique de la paroisse Christ Roi de Lévis, administrateurs de cette paroisse et là je parle du Curé également:

 

          "Vous vous lamentez que les Églises sont vides et qu'ils ferment, que les Fabriques sont pauvres, que les paroissiens désertent ces endroit ou ne pratiquent plus, que les dîmes sont impayés enfin que la relève n'y est plus autant devant l'autel que sur les bancs et ne dites pas le contraire car je suis catholique pratiquant et quelques fois je vais asseoir mon cul dans le Temple de Dieu car j'aime la senteur et l'odeur de paix qui y règne. 

 

          On m'a inculqué des valeurs étant enfant à l'école Notre-Dame de Fatima de Jonquière, des valeurs que je voulais mais que souvent m'étaient rentrées par la tête à coups de strappes par les religieuses qui régnaient en maître dans les écoles et églises.  Je tiens à vous dire que lorsque je vais à la messe, c'est pour moi-même et non pour le Curé à l'avant et que je suis à peu près le plus jeune dans cette maigre foule; parfois entre moi et l'autre personne la plus proche, il y aurait de la place pour installer un ring de lutte. 

 

          J'avais un plan bien précis dans la tête, c'était de faire un show de C.C.W Cruiserweight strictement car j'ai un volume imposant de ce genre de lutteur en plus d'une bonne relève qui s'en vient.  Ils ont ma promesse et j'ai un mandat envers eux: c'est de les faire lutter aussi souvent que possible. 

 

          J'ai également une clientèle à Lévis et d'autres qui veulent en devenir mais le Centre Mgr. Marcoux leurs est inaccessible vu par la distance. 

 

          Dans cette article, je ne vise pas tous les gens âgées car j'en ai qui sont à la mode au Centre Mgr. Marcoux mais ceux qui m'ont refusé à cette paroisse de Lévis, sachez que vous avez fermé une grande porte aux jeunes car vous les avez toujours dénigrées, vous les avez jugés sans voir ce qu'ils étaient capable de faire.

 

          Ces jeunes, c'étaient peut-être une nouvelle clientèle pour vous en les écoutant et en ayant une ouverture d'esprit face à eux.  Souvent les jeunes sont pas écoutés chez eux, souvent délaissés à eux-mêmes et gênés.  À la C.C.W ils ont la chance de parler, de s'exprimer, de se défouler, de se créer un personnage et de le mettre en valeur et vous la Fabrique de Christ Roi de Lévis, que faites-vous pour eux?

 

          Vous les laissez carrément dehors, leurs émotions enfouis en dedans d'eux et lorsque vous en voyez un dehors en face du presbytère, vous composez le 9-1-1.  Belle initiative!  Continuez de cette façon vous êtes bien parti.  J'aimerais également que vous comptiez les redevances de la lute que vous avez perdu soit: la location de la salle + le restaurant + le bar et 2$ du billet vendu que je remettais à une oeuvre soit la maison des jeunes qui en ont grandement besoin.

 

          Ces argents perdus S.V.P si vous avez encore une fierté, n'allez surtout pas le demander aux paroissiens car ceux-ci n'ont plus d'agent du moins plus pour l'église moi compris.

 

          Sur un autre ordre d'idée en parcourant le net, j'ai cru voir mon nom dans un passage dicté par Paul Leduc maugréant le Big 3.  Le nom de Sunny War Cloud semblait être mêlé à une chicane de fédérations de Montréal.  Je réponds tout de suite parce que le sujet est brûlant.

 

          Paul, je n'ai rien contre toi et je n'ai jamais rien eu à te reprocher.  Je suis allé te voir à ta salle en Mai 2001 et tu es venu me voir avec Yan le mois passé et sache que je t'ai reçu du mieux que je le pouvais et j'était content en plus de te voir renouer avec l'ancien arbitre Jos Cloutier.  Moi j'aime çà lorsque les gens sont heureux chez moi car cela me valorise.

 

          Oui j'ai de la graine de rassembleur en moi, longtemps que je parle dans mes chroniques que la C.C.W, la I.C.W et la N.C.W sont les tops et c'est vrai Paul que çà ne marche pas à Montréal, c'est un peu normal car vous êtes tous collés les uns sur les autres mais ne me mêle pas à çà, je ne fais pas partie de votre chicane à Montréal. 

 

          Je te l'ai dit encore l'autre jour, c'est que moi je m'entends avec tout le monde à part d'un qui lui considère tout le monde comme des minables obligés à lui.  Pour moi tout ce qui est bon pour la C.C.W je le prends et le Big 3, c'est une porte à la ville de Montréal pour nous faire connaître nous à la C.C.W.  Chacun pense avoir la meilleure fédération et la plus grosse ville de la province, c'est Montréal.  Ce seront aux fans de Montréal qui sont les plus nombreux qui choisiront qui est la meilleure fédération ou bien qui ont les meilleurs talents.  Les fans veulent voir çà. 

 

          Tu sais Paul, à Québec il ne se passe rien, je parle du côté médiatisé, télévision, commerciaux etc.  Je vais très bien à Québec Paul et tu l'as vu lors de ta visite mais je veux élargir mes champs d'intérêts et de cette façon avec le Big 3, cela me paraît honnête. 

 

          Aurais-tu aimer mieux que la C.C.W exclusivement rentre à Montréal et vienne s'implanter de façon permanente? 

 

          Cela aurait été néfaste pour plusieurs y compris Lutte 2000 car moi j'en parlerai dans ma prochaine chronique, je travaille 40 heures par semaine sur la compagnie et je ne suis pas gêné pour aller voir les gens, je déplace de l'air et je suis de bonne heure sur le piton.  Regarde mon agenda sur le site.

 

          Lutte 2000 a essayé d'entrer à Québec mais voilà je prends trop de place.  Tu comprends Paul ce que je veux dire.  J'ai déjà eu une offre venant de Montréal pour créer la C.C.W Montréal, la salle était trouvée et je l'ai visitée. 

 

          J'ai refusé sous prétexte qui sont assez sur l'île.  J'ai des amis à la N.C.W, à la I.C.W, à la F.L.Q et ailleurs.  Je veux que tout le monde s'amuse mais là Paul où je veux mettre une virgule c'est que la I.C.W roule depuis 11 ans, la N.C.W depuis 8 ans environ donc ces deux fédérations c'est très normal que les galas et les lutteurs soient supérieurs à la F.L.Q.  Ils sont établis, leurs histoires sont crées depuis longtemps, leurs personnages sont coulés dans les fondations de leurs salles respectives tel ici à la C.C.W. 

 

           Pourquoi mes lutteurs sont si bons et ma salle est si belle, tu l'as vu l'autre jour, tu me l'as mentionné et ton garçon Yan était estomaqué de voir de mes gars.

 

           C'est parce que j'ai le meilleur professeur de lutte au pays et j'ai pas peur de le dire; c'est Kevin Martel, le neveu de Ricky Martel, un lutteur sensationnel qui a du feu, de la fougue et très bon scripteur en plus et moi tu me connais Paul, je rêve à la lutte même lorsque je baise et c'est pour çà que j'ai les meilleurs hommes, les New Breed, Hell Storm et D.J Sick, personne ne peut les suivre encore moins ceux qui luttent trois fois l'an.

 

           Paul, je l'ai vu ta salle, c'est beau, oui tu fais ton possible, tes lutteurs aussi et je sais que tu aimes tes enfants et que tu veux leurs donner une job plus tard soit un héritage, la F.L.Q mais une chose aussi Paul, tu as commencé six mois après moi et la F.L.Q ne doit pas brûler les étapes, elle a grandit depuis le début, elle prend de l'expérience et avec le temps d'avec ton expérience, si tu as toujours un support fidèle de tes enfants, tu pourras devenir une fédération majeure mais ton produit tu dois le construire dans ton école et ce avec un Carl sain d'esprit.  Tu as un bon noyau de journalistes internet, ton nom est bon et tes connaissances sont de beaucoup supérieures aux miennes.  Juste le fait que tu as indiqué la porte à Black Feather et Tommy Rose font que tu es sur la bonne voie.  J'espère que l'histoire est close pour ce qui est de ma présence dans le Big 3.

 

           Mais j'y pense j'ai oublié d'aller chercher mes échelles pour Hardcore Easter, elles sont prêtes et mon cellulaire où est-il?  C'est vrai je l'ai oublié chez le dépanneur.  C'est incroyable j'oublie tout et partout, c'est une vraie maladie et je sais qu'elle se guérit car l'an passé j'étais derrière une femme au comptoir des prescriptions chez Jean Coutu de la rue St-Dominique à Jonquière.  Elle prenait 20 sortes de pilules et la 21e c'était pour ne pas oublier de prendre les autres.  Je suis à la recherche de ce médicament.  Hardcore Easter va être HOT!

   

    Bonne semaine,

    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @