"Sous la tente" de Sunny War Cloud,

 

 

Chronique #8 (6 mars 2001)

 

Bonjour chers amateurs de lutte,

    Pour cette 8e chronique, je vais demeurer dans le fond de ma tente car je ne file pas pour voir le soleil non pas que je suis malade mais que je peste envers des personnes qui n'ont pas leurs places dans la lutte et encore moins sur la plume d'une chronique au sujet d'un sport tant chéri par des personnes qui ont travaillé avec acharnement à se faire une crédibilité et d'être respecté dans ce milieu, c'est-à-dire dans cette jungle qui est boud. par une grande catégorie de gens.

    D'abord juste un mot au "Spécialiste" qui en passant est très intéressant à lire dans ses articles, à part qu'il prétend au sujet de la lutte dans les régions lointaines comme la ville de Jonquière que personne n'a eu le courage auparavant d'ouvrir quelque chose dans le genre de J.C.W.

    Sachez monsieur le Spécialiste que j'ai travaillé sur un dossier pendant des ann.es afin d'ouvrir et de faire quelque chose de concret pour la lutte dans Jonquière et Chicoutimi;

    Eh bien, ces deux villes que je chérissais tant n'ont qu'oreilles et argent que pour la boxe et Stéphane Ouellet. Vous devriez voir le club de boxe de Jonquière, c'est de toute beauté; la ville avait de l'argent à donner quand c'est la boxe, tout est gratuit; la lutte non merci! Ou bien il te demande si " The Rock" ou "Stone Cold" vont être là. Les sous-sols d'église ce n'est pas assez haut car ça prends 16 pieds de hauteur.

    Et pourquoi ne pas féliciter Réjean Desaulniers à Grand-Mère, là aussi c'est une région, c'est la Mauricie; Réjean fait un travail de géant dans cette ville non-populeuse et il y a aussi Jack Lefebvre à Drummondville qui travaille de son côté.

    Quelque fois il faut sortir et vouloir sortir de Montréal pour voir ce qui se fait ailleurs.

    Dans un autre ordre d'idées, j'ai pu lire dernièrement qu'un "Bouffon" du nom de Mr. Magical m'a attaqué et presque traîné dans la boue.

    Qui est-t-il ce gars-là? Pour qui se prend-t-il? C'est quoi la W.W.A?

    Première des choses, tu me dis que je me prends pour un gars de ta race, que sais-tu de mon arbre généalogique? Connais-tu mes origines?

    Mon vrai nom soit Robert Rancourt est mon nom d'adoption car j'ai été adopté à l'âge de 2 mois par Monsieur et Madame Yves Rancourt à l'orphelinat de Chicoutimi mais je suis né à Montréal et de plus, d'après mes recherches, ma vraie mère serait indienne pure et mon vrai père serait blanc; de plus, je n'avais pas à te raconter ça car je n'ai pas à me justifier à un "con" mais je voulais éclaircir le peuple.

    Deuxièmement, tu renchaînes en disant que toute ma vie dans la lutte, je me suis fait fourrer; encore là, as-tu déjà vu mes chèques de paie, mon passeport, des posters et affiches de publicité à mon égard et mon cheminement depuis 1970.

    Et bien le "cave", tu ne gagneras jamais dans toute ta vie de lutteur une semaine de pay-off que j'avais au Japon en 1988 et j'y suis resté pendant 13 mois dont un bout avec Mark Youngblood.

    3 séjours de 4 mois en Europe soient en Allemagne et en France, un en Afrique du Sud, un autre en Thaïlande et pour finir en Israël, tout ça avions et souvent hôtels payés; pas si pire pour un gars qui s'est fait fourrer; un long séjour à Calgary avec les Harts d'où on couvraient 5 provinces (3 mille milles par semaine) (1 jour off par semaine) et le pire endroit au monde soient les provinces maritimes dont 3 autres séjours de 5 mois sans journées de congé et ce en double la fin de semaine et à mes débuts dans la grosse office au Québec, en 1984, j'ai affronté les plus durs et tough qui rentraient sur le territoire pour tout balayer; des gars comme John Studd, Kamala, King Tonga (Meng ou Haku) Steve Strong, Les Freebirds, Les Garvins, Kendo Nagasaki, Billy Robinson, Sailor White, Superstar, Paul Orndorff, The Sheik, Abdulah The Butcher, Terry Funk, Les Steiners et dans les années 70 Michel Dubois, Brute Martin, Killer Khan, Gilles Poisson, des noms je crois que tu ne connais même pas car tu n'étais même pas au monde imbécile!

    Tu veux des preuves, et oui j'en ai trois valises pleines ici, des photos laminées, des posters, des cassettes de mes combats, toutes mes vieilles agendas et en plus j'ai encore mes talons de paie; j'espère que tu sais lire différentes langues et que tu sais compter même si tu es con, tu ne dois pas être illettré pour autant!

    Troisièmement, tu n'aimes pas ma façon d'approcher les jeunes en ce qui a trait à gagner leur vie dans ce sport.

    D'après la photo que j'ai vue de toi je te conseille fortement de t'inscrire dans un gym et de prendre des protéines car tu te dois de passer deux fois pour faire de l'ombre.

    Personne ne paiera pour toi car aucun jeune spectateur ne voudra s'identifier à un être aussi chétif et je te dis d'écouter le film "Beyond the mat" aussi si tu ne parles pas anglais: "Les coulisses du ring". C'est un très bon résumé de ce qui se passe aujourd'hui.

    Écoute "l'épais", on est au Québec ici, ici c'est le hockey et aujourd'hui en 2001 des gars de 200, 300 et même 400 livres aux États-Unis ils en ont pleins et sont également américains en plus de parler anglais sans accent. Ils n'ont pas besoin de "green card" eux, ça c'est notre grosse obstacle et de plus, ça prend tout pour être recruté par les deux grosses offices soient une bonne shape, une excellente condition physique, cela te prend un micro incroyable avec un bon vocabulaire et aussi il faut que tu sois très bon lutteur; encore là, il te faut avoir le "timing" de la vie, ça veut dire être là au bon moment, au bon endroit et le fait de connaître quelqu'un de pesant dans l'office a encore sa place.

    Si tu as le plus petit dossier judiciaire qui soit, eh bien c'est terminé pour les États-Unis et sur la route c'est dur, c'est incroyable.

    Le talent, il est là au Québec mais ils ont tout ce qu'il faut de l'autre côté. La lutte c'est pas payant aujourd'hui, c'est un LOISIR. Je suis réaliste et je ne fais voir aucune illusion à personne d'ailleurs si tu veux les numéros de téléphones et les adresses, je les ai tous, si tu as du temps à perdre...

    Quatrièmement, sur quoi te bases-tu pour me traiter d'arnaqueur ou de malhonnête?

    Est-ce que c'est parce que j'ai fondé la C.C.W qui je pense fait plus de bruit que la W.W.A ou le fait que Kevin Martel et moi dirigeons peut-être la plus grosse école de lutte au Québec et ce à des prix très abordables.

    Si je leurs demandais 3000$ par année et je leurs faisais miroiter que dans 3 ans il iraient à la W.W.F, là je serais un arnaqueur!

    Chez moi, il n'y a pas de répondeur et lorsque je pars, le tout est transféré sur mon cellulaire.

    Moi je réponds au téléphone et ce 24 heures par jour que ce soit la nuit dans mon lit, dans le gym, dans l'auto, au cinéma, au restaurant, dans la douche, sur la toilette et même sur la baise; ma vie c'est la lutte et tous mes élèves le savent; si ils ont un problème, je suis là pour en discuter, mon vécu sur la route, dans la boisson et la drogue sert grandement à tous ceux qui m'entourent.

    Je ne suis pas le bon Dieu, au contraire, je suis pleins de défauts mais diable que mes qualités sont beaucoup plus "over" qu'il y a 9 ans.

    La C.C.W, mes lutteurs, mes élèves me valorisent car cela occupe tout mon temps car là je me sens en paix d'avec moi-même.

    D'où est l'endroit dans tout ça pour me traiter d'arnaqueur?

    Tu faisais allusion que tu avais parlé à un promoteur de Montréal et d'après tes dires, je crois que c'est de Ludger Proulx. Eh bien Ludger t'a répondu d'une manière qui t'a froissé ou insulté, prends son discours comme de l'aide qu'il t'a donné. car tu n'as aucune expérience contrairement à lui qui mène sa barque depuis 10 ans.

    Quant à la ceinture que tu avais sur la photo et qui heureusement cachait ta poitrine elle aurait aussi bien fait au concierge du condo où je demeure.

    Écoute Magical, je suis certain que dans le fond, tu es un bon gars car dans chaque personne il y a du bon mais cette journée là, tu étais dans mon livre à moi un triste personnage.

    Viens assister à un programme de la C.C.W ou bien prends le métro pour aller voir la I.C.W ou la N.C.W et là tu seras en mesure de voir si tu es de calibre.

    Sans rancunes,
    Sunny War Cloud

   

 

@ Tous droits réservés. Les chroniques de Sunny War Cloud ne peuvent être reproduites entièrement ou partiellement sans obtention de l'autorisation écrite de l'auteur.

 

Accueil - Nouvelles - Biographie - Galerie photo -

"Sous la tente" - Liens suggérés - @